Filinfo

Foot

Pays-Bas: match truqué pour des parieurs de Singapour, assure la fédération

Le milieu de terrain de Willem II Ibrahim Kargbo (d), lors d'un match d'Eredivisie contre le Feyenoord à Rotterdam, le 19 décembre 2009. © Copyright : DR
Un match du Championnat des Pays-Bas a été truqué en 2009 par le joueur Ibrahim Kargbo pour le compte de parieurs de Singapour, a affirmé lundi la Fédération néerlandaise de football (KNVB) après un an d'enquête.
A
A

Dans un rapport publié sur son site internet, la KNVB "confirme officiellement, pour la première fois, que l'achat de match a eu lieu dans le football professionnel néerlandais".

Le Sierra-léonais Ibrahim Kargbo, alors milieu de terrain du Willem II de Tilburg (sud), "avait un accord avec Wilson Raj Perumal pour truquer le match contre le FC Utrecht, le 9 août 2009", selon la même source. Ce Singapourien a été condamné en Finlande en 2011 pour avoir piloté un réseau de trucage de matchs de foot à travers le monde, en achetant notamment des joueurs.

L'enquête de la KNVB a montré que les deux hommes s'étaient mis d'accord, via email, pour que Willem II perde le match, avec plus d'un but de différence, contre une somme de 25.000 euros.

Dans ces courriels, Ibrahim Kargbo affirme que le capitaine de l'équipe d'alors Michael Aerts et un troisième joueur étaient également impliqués. Le match ayant été remporté 1-0, personne n'aurait été payé, assure la KNVB. "Il n'y a pas assez de preuves pour confirmer l'implication de Michael Aerts et l'identité du troisième joueur n'est pas claire", a précisé la Fédération.

"Ce mail n'est pas de moi"
Dans une réaction au journal local, Ibrahim Kargbo, ancien capitaine de l'équipe de Sierra Leone qui joue actuellement au Portugal, nie les accusations. "Je ne me suis jamais rendu coupable de trucage de match et je n'ai jamais reçu d'argent", a-t-il affirmé, cité par le quotidien Brabants Dagblad. "Ce mail n'est pas de moi", a ajouté le joueur.

L'enquête de la KNVB avait été ouverte après la parution en janvier 2015 d'un article dans le quotidien De Volkskrant, selon lequel deux matches du club de Tilburg avaient été truqués, contre l'Ajax en octobre 2009 et contre Feyenoord, en décembre.

La KNVB n'a découvert, au cours de son enquête, "aucune information montrant que ces matches avaient été truqués". "Nous savons que le trucage de matches ne s'arrête pas aux frontières", affirme dans le rapport le directeur opérationnel de la fédération, Gijs de Jong. "La pilule est néanmoins dure à avaler pour Willem II, leurs fans et tous ceux qui sont actifs dans le monde du football."

Le rapport a été communiqué au parquet néerlandais, à l'UEFA et à la Fifa, a assuré la KNVB, tout en appelant à un meilleur partage des informations au niveau international. Une enquête du parquet est en cours, a indiqué à l'AFP une porte-parole.

Le joueur avait été suspendu dans son pays après des soupçons de matchs truqués contre l'Afrique du Sud en éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations 2010.

Par Le360 (avec AFP)
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous