Formulaire de recherche

Champion's League: Arsène Wenger est indéfendable

Arsène Wenger

© Copyright : DR

Posté le 08/03/2017 à 20h32 par Fayçal Ismaili (Mise à jour le 08/03/2017 à 22h12)

Kiosque360. A la tête des Gunners depuis 1996, Arsène Wenger commence à irriter le public et la presse britanniques avec les résultats médiocres en Ligue des champions.

La dernière défaite d’Arsenal face au Bayern en Ligue des champions, synonyme d’élimination, ne passe pas du côté des supporters anglais. Et pour cause, le bilan d’Arsène Wenger en 21 ans sur le banc d’Arsenal reste très faible. Dans un article publié ce 8 mars, le site d’information l’Equipe relaye ce qui a été dit sur la presse britannique au lendemain de l’élimination.

Trois quotidiens, à savoir Metro, The i et The Sun, ont titré «Wenger out». Pour le journaliste de l’Equipe, le mot «out» est utilisé pour dire deux choses. La première qui est «l’élimination», et la deuxième qui est pour signifier «dehors». C’est dire que le technicien français n’est plus aussi admiré qu’il y a quelques années et que son aventure à Arsenal risque bien de prendre fin cette saison.

Du côté du Mirror, et même s’il ne cite pas Wenger dans sa Une, il confirme que la situation du Français devient délicate et intenable. Selon ce même quotidien, un contrat de deux ans est sur la table, prêt à être signé. Mais il est pratiquement impossible de justifier la décision de garder Wenger pour un nouveau mandat.

Dans un autre article publié sur Eurosport, le journaliste explique que depuis son arrivé à Arsenal en 1996, Arsène Wenger n’a brillé que très rarement en Europe. Il fallait attendre 2001 pour voir les Gunners version Wenger en phase finale, face à Valence qui les a éliminés. En 2004, c’était au tour de Chelsea d’éliminer l’autre formation londonienne en quart de finale encore une fois. Deux ans plus tard, les Gunners seront tout près d’écrire la plus belle page de leur histoire européenne, avant que le barcelonais Juliano Belletti ne détruise le rêve à la 81e minute. Et c’est le Barça qui sera sacré champion d’Europe en 2006, sous un regard triste des coéquipiers de Thierry Henry.

Depuis cette date, Arsène Wenger et ses poulains n’atteindront plus jamais ce niveau de la compétition. En somme, après plus de 20 ans passés à la tête des Gunners, le club a participé dix-neuf fois à la plus grande des coupes d’Europe. Neuf fois Arsenal a vu sa course stoppée en huitième de finale. Et c’est indéfendable pour le Français.

Posté le 08/03/2017 à 20h32 Par Fayçal Ismaili