Filinfo

Foot

Scandale: Raheem Sterling a refusé de payer "Kim Kardashian" qui s'est ensuite vengée de lui

© Copyright : DR
Raheem Sterling se retrouve au cœur d’un scandale sexuel. L'attaquant de Manchester City aurait refusé de payer le bon prix d'une prostituée. Par vengeance, la jeune femme a tout balancé à la presse.
A
A

Durant la tournée américaine de Manchester City, Raheem Sterling a sollicité les services d’une prostituée décrite comme le sosie de Kim Kardashian, rapporte "The Sun".

Le média affirme que le joueur a refusé de payer la jeune femme. Il ne lui aurait versé que 2000 dollars au lieu des 4000 fixés auparavant.

Pour se venger, la prostituée a contacté la presse et a tout balancé. "Il avait trop bu, était arrogant et n’avait aucune personnalité", a-t-elle expliqué. Pour se défendre, Sterling a affirmé qu'il ne se souvenait de rien.

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot CAF
Foot CAF

Ahmad Ahmad au coeur d'un nouveau scandale

Foot Economie
Foot Economie

La nouvelle hiérarchie des joueurs les plus chers du monde

Foot Ligue des champions CAF
Foot Ligue des champions CAF

Vidéos. Espérance-Wydad: histoire d’un scandale absolu


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Khawa Khawa

Les femmes aux fourneaux, les cons à la radio

Et merde!

Par ici la baballe: on ne s’en foot plus!

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

Coulisses du divorce FRMF-Renard

Ahmad Ahmad passe outre le TAS

Candidatures illégales à la tête de la FRMA?

Eriksen et Van de Beek visés par le Real

Présidents endettés et membres de la FRMF

Mahrez, un Fennec vert de rage

Hadji favorable aux joueurs de la Botola

Vers un divorce Renard-FRMF sans coût?

44 matchs avec les Lions de l'Atlas et s'en va

La CAF rouvre le dossier du scandale de Radès