Filinfo

Athlétisme

Ahizoune prêt à passer le témoin de la FRMA

© Copyright : DR
Kiosques360. Après avoir passé plus de 12 ans à la tête de la Fédération royale marocaine d’athlétisme, Abdeslam Ahizoune s’apprête à céder sa place, laissant derrière lui des résultats mitigés.
A
A

Selon des sources bien informées, le président de la Fédération royale marocaine d’athlétisme, Abdeslam Ahizoune, veut lâcher les rênes après plusieurs années à la tête de l’athlétisme national (qu'il préside depuis décembre 2006).

D’ailleurs, c’est ce très probable passage de témoin qui explique le grand retard actuel que connaît la tenue de l’assemblée générale de la FRMA. nous apprend le quotidien arabophone Assabah dans son édition du jeudi 7 mars.

Ainsi, après plus de 12 ans à la tête de la FRMA, Ahizoune envisage tout simplement de respecter les statuts de la fédération, qui fixent désormais à deux le nombre de mandats que peut exercer un président (il en est à son 3e).

Néanmoins, certains clubs d’athlétisme disent refuser son départ, surtout que la FRMA jouit maintenant, selon eux, d’une certaine stabilité, après une période de turbulences. Pour rappel, la FRMA était à un moment sur la liste noire de la Fédération internationale d'athlétisme.

En parallèle, le quotidien arabophone nous informe que d’anciens athlètes marocains se préparent à présenter l'un des leurs afin de candidater pour la présidence de la FRMA.

En ce qui concerne la présidence d’Abdeslam Ahizoune, ce dernier juge qu’il a parfaitement accompli sa mission à la tête de la fédération, avec «un taux de réalisation des objectifs de plus de cent pour cent», écrit Assabah.

Il aurait également transformé la FRMA en institution d’utilité publique en même temps qu’il l’a accréditée selon la loi de l'éducation physique et du sport 30-90, commente le quotidien. Par ailleurs il a organisé plusieurs manifestations internationales, à l’instar de la Coupe des confédérations en 2014 et le congrès de la Confédération africaine d'athlétisme. Aussi, c’est à son époque que la FRMA a intégré la Fédération internationale d’athlétisme et la Fédération africaine d’athlétisme.

Un tableau qui aurait été parfait si la moisson en médailles aux JO, en championnats mondiaux ou en meetings d’athlétisme avait suivi.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /

Athlétisme Mondiaux d'athlétisme à Doha
Athlétisme Mondiaux d'athlétisme à Doha

L'athlétisme marocain n'a pas vu l'or depuis 2005

Athlétisme Mondiaux de Doha
Athlétisme Mondiaux de Doha

Doha, les pires mondiaux d’athlétisme

Athlétisme FRMA
Athlétisme FRMA

Ahizoune au cœur d’un scandale sur le dopage, révélé par une chaîne publique allemande


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Non, il ne faisait pas “trop chaud” à Doha

Gullit ne comprend rien aux Marocains

Kiosque

Sursaut attendu lors du 4e match de Vahid

Tacle appuyé ce Banatia contre les Lions

L’USM Alger, sans le sou, jette l’éponge

Neymar ou l'éternel blessé

Le rapport financier du Raja serait erroné

Les Lions de l’Atlas célébrés à Oujda

Tout est à refaire, selon Vahid

Beckham a flairé le filon Mbappé

Où se jouera Maroc-Mauritanie?

Divorce entre Fathi Jamal et Raja