Formulaire de recherche

CNOM: mystère autour de la succession de Benslimane

Hosni Benslimane

© Copyright : DR

Posté le 28/11/2016 à 21h53 par Fayçal Ismaili (Mise à jour le 29/11/2016 à 10h49)

Kiosque360. Les challengers à la succession de Hosni Benslimane à la tête du Comité national olympique marocain (CNOM) se montrent particulièrement discrets. Car jusqu’ici, Benslimane n’a pas encore officiellement annoncé son retrait.

Beaucoup de mystère entoure l’identité du successeur de Hosni Benslimane, à la tête du Comité national olympique marocain (CNOM). Un mystère d’autant plus grand que Benslimane n’a pas encore officiellement annoncé qu’il n’allait pas se porter candidat à sa propre succession, peut-on lire dans les pages sportives du quotidien Al Massae, dans son édition du mardi 29 novembre. Même si, nuance le journal, il y a de fortes probabilités pour que le général décide de laisser la place à un nouveau dirigeant.

Selon le quotidien, la lutte pour la succession de Hosni Benslimane a été particulièrement visible lors de l’assemblée générale extraordinaire qui s’est récemment tenu et ce, entre les différentes «ailes» au sein du Comité national olympique. Le journal a par ailleurs tenu à rappeler que lors de la récente assemblée générale extraordinaire, le «silence avait régné au moment de la discussion de la reconduction du président actuel du CNOM».

Al Massae rappelle également que Nawal El Moutawakil, ancienne vice-présidente du Comité international olympique (CIO), avait évoqué, lors de la tenue de l’Assemblée générale extraordinaire, «la nécessité que les nouveaux statuts du CNOM comprennent une limitation de la durée du mandat du président», en prenant exemple sur le Comité international olympique (CIO) dont le président ne peut effectuer que deux mandats. A moins d’un mois de la tenue du Congrès général, le flou reste total quant à l’identité du prochain président du CNOM.

Posté le 28/11/2016 à 21h53 Par Fayçal Ismaili