Filinfo

Athlétisme

Malgré un bilan catastrophique, Ahizoune vers un nouveau mandat

© Copyright : DR
Alors que se profile l'assemblée générale élective de la Fédération royale marocaine d'athlétisme, Abdeslam Ahizoune risque bien d'être réélu, alors même que son bilan est le plus catastrophique de l’histoire de l’athlétisme marocain.
A
A

C'est aujourd'hui que la Fédération royale marocaine d'athlétisme (FRMA) va procéder à l'élection de son président pour les quatre années à venir. 49 clubs et 13 ligues régionales sont appelés à voter pour départager deux candidats, le président sortant Abdeslam Ahizoune, et la gloire de l'athlétisme national, Hichal El Guerrouj.

El Guerrouj peut-il se présenter?
Depuis quelques jours les deux camps s'attaquent sur la légitimité de leurs candidatures. Hicham El Guerrouj n'aurait pas le droit de briguer la présidence de la FRMA, tandis qu'Abdelsam Ahizoune aurait dépassé le nombre de mandats autorisés.

Le double champion olympique (1500 m/5000m), par ailleurs fonctionnaire au ministère de la Jeunesse et des Sports, ne peut juridiquement pas briguer la présidence de la fédération nationale d'athlétisme, en vertu de l'article 27 de la loi 30-09, nous explique  Yahya Saïdi, spécialiste en droit du sport. Toujours selon Saïdi, la candidature d'El Guerrouj ne devrait néanmoins pas être rejetée par Ahizoune qui est persuadé que son rival n'obtiendra pas la majorité des suffrages.

Ahizoune maître du jeu?
La candidature d'Abdeslam Ahizoune est elle aussi sujette à caution, surtout depuis que son adversaire a mandaté des avocats pour l'empêcher de briguer un nouveau mandat. En effet, Ahizoune préside la Fédération royale marocaine depuis 2006 et l'article 23 de la loi 30-09 limite le nombre de mandats à deux. En poste depuis 13 ans, Ahizoune est arrivé à la fin de son troisième mandat à la tête de la FRMA. Pour sa défense, il avance que la loi ayant été modifiée avant sa dernière élection, il ne serait juridiquement parlant que dans son 1er mandat. Un incroyable tour de passe-passe.

Bilan désastreux
Même s'il laisse entendre qu'il souhaite quitter son poste à la FRMA, Abdeslam Ahizoune s'apprête en réalité à prolonger sa présidence. Et ce n'est pas une bonne nouvelle pour l'athlétisme marocain qui, depuis que l'homme de 64 ans en est le patron, n'obtient plus que des résultats médiocres sur la scène internationale.

Alors que cette discipline était une fierté nationale, les médailles d'or aux Championnats du Monde ou aux Jeux Olympiques ont disparu du palmarès, les scandales liés au dopage s'accumulent et de nombreux athlètes marocains s'enfuient pour briller sous d'autres pavillons, à Bahreïn ou au Qatar, sans que la Fédération n'endigue ce phénomène. Si depuis 2006 l'athlétisme marocain a touché le fond, Ahizoune en est le premier responsable, et la perspective de sa réélection est un terrible signal pour tous les amoureux de ce sport.

Lire aussi: Dopage: voici pourquoi Abdeslam Ahizoune a tort de jouer les vierges effarouchées

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Athlétisme Flashback
Athlétisme Flashback

Vidéo. Il y a 15 ans jour pour jour, El Guerrouj champion olympique

Athlétisme FRMA
Athlétisme FRMA

Le36. Grand événement: Ahizoune chez la brigade

Athlétisme FRMA
Athlétisme FRMA

Vidéo. Chaleur, vacarme, altercations...l'AG scandaleuse de la FRMA


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Vive l'Algérie!

Khawa Khawa

Les femmes aux fourneaux, les cons à la radio

Et merde!

Par ici la baballe: on ne s’en foot plus!

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

El Moktarid rempile à la tête du DHJ

Neymar entrevoit le bout du tunnel

La boxe marocaine sur le gril

Le Maroc néglige certains sports

Halilhodzic a choisi son staff

La science départage Messi et Ronaldo

Voyage périlleux du WAC chez El Merreikh

Lekjaa pressenti au gouvernement?

Les Pays-Bas blindent Ihattaren

Pas de nouvelle MSN au Barça