Formulaire de recherche

Nawal El Moutawakel: "C'est le moment d'innover dans l’intérêt de l'athlétisme africain"

Nawal El-Moutawakel

© Copyright : DR

Posté le 06/09/2016 à 15h30 par Le360 (avec MAP) (Mise à jour le 06/09/2016 à 16h02)

"Le moment est venu d’être unis, solidaires et surtout visionnaires et courageux" pour introduire des changements et innover dans l’intérêt bien compris du sport africain, a affirmé lundi à Dakar, Nawal El Moutawakel, membre du comité exécutif du Comité International Olympique (CIO).

 Il est temps de "se tourner vers l’avenir et de choisir le type de sport que nous voulons pour les années à venir", a déclaré Mme El Moutawakel à la MAP, à l’issue de la réunion du Conseil de la CAA, tenue dans la capitale sénégalaise.

"Une proposition de réforme de la structure de gouvernance de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) a fait partie de nos discussions", a-t-elle dit, ajoutant que "la réforme vient répondre à la situation combien compliquée et difficile que vit le monde de l’athlétisme aujourd'hui".

Cette réunion a été l’occasion pour discuter de l’athlétisme africain et de sa part de responsabilité au niveau mondial, a fait encore savoir Mme El Moutawakel, soulignant qu’outre les rapports d’activités de la CAA en relation avec l’organisation d’événements ou de championnats passés ou futurs, cette réunion a permis de passer en revue le forum de l’IAAF sur la gouvernance qui avait eu lieu à Amsterdam en juillet dernier.

"L’athlétisme africain a traversé une période difficile que l’on a pu surmonter avec courage et lucidité", a indiqué de son côté le président de la CAA, Hamad Kalkaba Malboum, lors d’un point de presse donné au terme des travaux du conseil.

"Lors des derniers Jeux olympiques de Rio-2016, l’Afrique a décroché 45 médailles, dont 28 pour l’athlétisme, soit une performance bien meilleure que celle obtenue en 2012 à Londres", s’est-t-il félicité.

Revenant sur le processus de réforme de la gouvernance mondiale de l’athlétisme, Kalkaba Malboum a fait état d’une orientation générale penchant pour une représentativité féminine paritaire au sein du conseil exécutif de l’IAAF d’ici 2023, soulignant que la question de changement de nationalité des athlètes africains et le phénomène de dopage qui secoue l’athlétisme mondiale ont été largement abordés par les membres du conseil de la CAA.

Posté le 06/09/2016 à 15h30 Par Le360 (avec MAP)