Filinfo

Athlétisme

Vidéo. Mondiaux 2017: atteint d’une maladie rare, Aries Meritt est un sérieux prétendant au 110m haies

L'Américain Aries Meritt, champion olympique et recordman du 110m haies. © Copyright : DR
Atteint d'une maladie rénale très rare, Aries Merritt est le grand favori de la finale des mondiaux 2017 de Londres. Non, ce n'est pas un scénario hollywoodien, l'histoire de l'athlète américain est belle et bien réelle. Portrait du miraculé des 110m haies.
A
A

Champion olympique de l’une des épreuves les plus spectaculaires de l’athlétisme, Aries Merritt a fait forte impression hier lors de la demi-finale du 110m haies en se qualifiant pour la finale prévue ce lundi à 21h30.

Le miraculé américain est de retour sur la piste après avoir récupéré d'une transplantation rénale, avec l'organe donné par sa sœur aînée. Aries Merrit a connu la gloire mais également la déchéance. Né à Chicago le 24 juillet 1985, Meritt a découvert le 110m haies par hasard lorsqu’il était enfant. En 2012 à Londres, il devient champion olympique. Deux semaines plus tard, il brise le record du monde en signant un chrono de 12’80 secondes.

En 2013, sa carrière connaît un coup de frein brutal. L'Américain s'est évanoui lors des Championnats du Monde à Moscou, ayant perdu sa célèbre accélération dans la seconde moitié de la course. Après des examens médicaux, les spécialitses ont découvert qu’il avait une maladie rénale rare, aiguë et à progression rapide. "Au début, je me suis dit que tout ça n'était qu'un petit obstacle à affronter, confie-t-il. Mais le médecin m'a dit : -vos reins sont morts, il faut commencer une dialyse immédiatement. Vous ne courrez plus jamais-", confie le champion américain à France info.

Après avoir effectué les analyses nécessaires, il a a subi une opération de transplantation rénale en 2015, l'organe ayant été donnée par sa grande soeur. Au bout de six mois, Aries Merritt a pu enfin reprendre les entraînements.

Le survivant américain s’est relevé après sa chute et a marqué son retour en force hier de la plus belle des manières. En bouclant l’épreuve premièr avec un chrono de 13’16, Meritt confirme qu’il est un sérieux prétendant au titre mais également que "l'esprit est plus fort que le corps".

Par Kebir Bhyer
A
A

Tags /


à lire aussi /

Athlétisme Mondiaux d'athlétisme
Athlétisme Mondiaux d'athlétisme

Mondiaux de Londres: le Maroc 3e au niveau arabe, 32e au niveau mondial

Athlétisme Athlétisme
Athlétisme Athlétisme

Vidéo. Mondiaux de Londres: la délégation marocaine rentre ce lundi

Athlétisme championnats du monde d'athlétisme
Athlétisme championnats du monde d'athlétisme

En direct. Mondiaux 2017: Fouad El Kaam en finale du 1500m à 20h30


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Corner. Task Force, tu ne tueras point!

Ce n’était pourtant qu’un match de foot

P’tit-pont. Mondial: le bonheur des quarts

Maroc 2026: le spot de la honte!

Hors jeu. Foot, c’est la guerre!

Kiosque

Mondial maroco-algérien? El Khalfi évasif

L'autocritique et la confiance de Dirar

Le FC Bâle intéressé par Ahaddad

La barbichette porte-bonheur de CR7

Le Maroc a gagné une équipe d’avenir

Les lions ont stressé le président portugais

Ça se gate entre Benatia et Hadji

Lions de l'Atlas: autopsie d'une élimination

Mondial 2030: Le Maroc en solo?

120 millions de dirhams pour le Mondial russe