Formulaire de recherche

Vidéo. Mondiaux 2017: atteint d’une maladie rare, Aries Meritt est un sérieux prétendant au 110m haies

Meritt

L'Américain Aries Meritt, champion olympique et recordman du 110m haies.

L'Américain Aries Meritt, champion olympique et recordman du 110m haies.
© Copyright : DR

Posté le 07/08/2017 à 16h44 par Kebir Bhyer

Atteint d'une maladie rénale très rare, Aries Merritt est le grand favori de la finale des mondiaux 2017 de Londres. Non, ce n'est pas un scénario hollywoodien, l'histoire de l'athlète américain est belle et bien réelle. Portrait du miraculé des 110m haies.

Champion olympique de l’une des épreuves les plus spectaculaires de l’athlétisme, Aries Merritt a fait forte impression hier lors de la demi-finale du 110m haies en se qualifiant pour la finale prévue ce lundi à 21h30.

Le miraculé américain est de retour sur la piste après avoir récupéré d'une transplantation rénale, avec l'organe donné par sa sœur aînée. Aries Merrit a connu la gloire mais également la déchéance. Né à Chicago le 24 juillet 1985, Meritt a découvert le 110m haies par hasard lorsqu’il était enfant. En 2012 à Londres, il devient champion olympique. Deux semaines plus tard, il brise le record du monde en signant un chrono de 12’80 secondes.

En 2013, sa carrière connaît un coup de frein brutal. L'Américain s'est évanoui lors des Championnats du Monde à Moscou, ayant perdu sa célèbre accélération dans la seconde moitié de la course. Après des examens médicaux, les spécialitses ont découvert qu’il avait une maladie rénale rare, aiguë et à progression rapide. "Au début, je me suis dit que tout ça n'était qu'un petit obstacle à affronter, confie-t-il. Mais le médecin m'a dit : -vos reins sont morts, il faut commencer une dialyse immédiatement. Vous ne courrez plus jamais-", confie le champion américain à France info.

Après avoir effectué les analyses nécessaires, il a a subi une opération de transplantation rénale en 2015, l'organe ayant été donnée par sa grande soeur. Au bout de six mois, Aries Merritt a pu enfin reprendre les entraînements.

Le survivant américain s’est relevé après sa chute et a marqué son retour en force hier de la plus belle des manières. En bouclant l’épreuve premièr avec un chrono de 13’16, Meritt confirme qu’il est un sérieux prétendant au titre mais également que "l'esprit est plus fort que le corps".

Posté le 07/08/2017 à 16h44 Par Kebir Bhyer