Filinfo

Auto moto

Finie la F1 pour Fernando Alonso!

© Copyright : DR
L'Espagnol Fernando Alonso arrête la Formule 1. Il a décidé de se retirer des circuits au terme de la saison actuelle, après de nombreuses saisons et de beaux prix.
A
A

C’est terminé pour Fernando Alonso. L’Espagnol a annoncé, aujourd’hui, qu’il arrêterait la F1 au terme de la saison. Alonso se retire donc après 17 saisons et plus de 300 Grands Prix.

Double champion du monde en 2005 et 2006 avec Renault, il a remporté 32 Grands Prix et s’est offert 22 poles positions et 97 podiums. Mais son passage chez McLaren en 2015 a été compliqué à cause du moteur Honda qui est peu performant.

Le dernier triomphe d’Alonso, 37 ans, remonte à mai 2013. Au volant d’une Ferrari, il avait alors été sacré en Espagne, chez lui.

El Toro de Asturias participe avec Toyota, le week-end prochain, aux 6 Heures de Silverstone en Angleterre. Sa dernière apparition de pilote de Grand Prix de F1 aura lieu le 25 novembre à Abu Dhabi.

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /

Auto moto Formule 1
Auto moto Formule 1

Vidéo. Quand le malheur d'Hamilton fait le bonheur de Vettel

Auto moto Formule 1
Auto moto Formule 1

Vidéo. Le malheur des uns fait le bonheur d'Hamilton

Auto moto Formule 1
Auto moto Formule 1

Formule 1: qui pour succéder à Lewis Hamilton?


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Voici les conditions du retour des tifos dans les stades

Tanger va-t-il éliminer le Zamalek?

Les réserves d’Infantino sur le Mondial 2030

Cristiano Ronaldo ou «Monsieur Finales»

Le mercato non prolongé cette année

La Coupe du monde des clubs au Maroc?

L’OCS ne paiera pour ses hooligans

Gerard Piqué, le futur président du Barça

La ville ocre, capitale du football mondial

Les arbitres marocains à l'heure de la high tech