Filinfo

Auto moto

Rallye: Ladies “Caravane héroïque”

© Copyright : DR
Le Ladies Circle Maroc organise du 11 au 15 avril 2018 la troisième édition de la Ladies Caravane, un rallye solidaire exclusivement féminin sur la côte atlantique du Royaume.
A
A
Dans sa version 2018, la Ladies Circle Caravane, organisé du 11 au 15 avril 2018, rassemblera une centaine de participantes qui, à bord d’une cinquantaine de véhicules 4X4 sillonneront la façade atlantique du Royaume avec pour point de départ Dar Bouazza et comme point d’arrivée Essaouira, en passant par El Jadida, El Oualidia, Essaouira, Tifnite Tiznite et Taghazout.

Doté d’une réelle dimension sportive, cet événement se veut également et surtout un levier pour encourager le mécénat en faveur des plus démunis, ainsi que pour la promotion et le désenclavement des arrières pays. 

Les organisatrices se sont assignées aussi comme mission de lever des fonds en faveur de l’Action de l’association Madrasti Moustakbali qui ambitionne pour assurer une éducation pour tous et réduire le taux d’abandon scolaire.

Par Aymane Kadiri Alaoui
A
A

Tags /


à lire aussi /

Auto moto Rallye
Auto moto Rallye

Al Attiyah bis repetita?

Auto moto Africa Eco Race
Auto moto Africa Eco Race

Rallye: l'Africa Eco Race passe par la région de Guerguerat ce lundi

Auto moto Maroc
Auto moto Maroc

Rallye Maroc classique: La route du coeur


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Violence aveugle

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Maroc-Argentine rapportera gros

Le Raja pense déjà à la saison prochaine

Le coach des U23 confiant face à la RDC

Pour le Real, c’est Mbappé ou rien

La FRMF veut éliminer les U23 congolais

Pour Al-Nassr, Amrabat est sa propriété

Le Raja rationalise ses dépenses

Le Barça veut traire les supporters anglais

Les Camerounais traitent Ahmad de "corrompu"

L'affaire Karnass crée de nouveaux remous