Filinfo

Auto moto

Vidéo. Le malheur des uns fait le bonheur d'Hamilton

© Copyright : DR
Lewis Hamilton s'est imposé, dimanche, au Grand Prix de Bakou, grâce à l'abandon de son équipier Valtteri Bottas et au crash fratricide des Red Bull. Sebastian Vettel a fini quatrième.
A
A
Au terme d'un Grand Prix très disputé, Lewis Hamilton s'est imposé dimanche à Bakou, devant Kimi Räikkönen et Sergio Perez. Sebastian Vettel s'est contenté de la quatrième place. 

"La victoire aurait du revenir à Valtteri et Sebastian a aussi fait du bon boulot: j'ai eu beaucoup de chance aujourd'hui, donc cela fait un peu bizarre d'être dans cette position", a reconnu le Britannique, resté longtemps en troisième place.

Pas d'explosion de joies ou d'embrassades trop démonstratives pour le natif de Stevenage, qui a obtenu le 63e succès de sa carrière et remporté sa première course de 2018 en devançant le Finlandais Kimi Raïkkönen et le Mexicain Sergio Pérez (Force India).

Si tous les problèmes de Mercedes du début de saison ne sont évidemment pas effacés par magie, Hamilton peut au moins retrouver le sourire en regardant le classement où il compte désormais quatre points d'avance sur l'Allemand de Ferrari.

S'élançant en pole position, ce dernier, 4e au final, semblait parti pour obtenir une victoire tranquille lorsque les deux Red Bull de l'Australien Daniel Ricciardo et du Néerlandais Max Verstappen ont abandonné après s'être percutées au 41e tour.

Par Le360 (avec AFP)
A
A

Tags /


à lire aussi /

Auto moto Lewis Hamilton
Auto moto Lewis Hamilton

GP d'Espagne: Lewis Hamilton et Mercedes raflent la mise

Auto moto Grand Prix d'Australie
Auto moto Grand Prix d'Australie

F1: Sebastian Vettel remporte le GP d'Australie

Auto moto Formule 1
Auto moto Formule 1

Formule 1: qui pour succéder à Lewis Hamilton?


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Corner. Task Force, tu ne tueras point!

Ce n’était pourtant qu’un match de foot

P’tit-pont. Mondial: le bonheur des quarts

Maroc 2026: le spot de la honte!

Hors jeu. Foot, c’est la guerre!

Soyons réalistes, demandons un miracle!

Kiosque

Le Maroc a gagné une équipe d’avenir

Les lions ont stressé le président portugais

Ça se gate entre Benatia et Hadji

Lions de l'Atlas: autopsie d'une élimination

Mondial 2030: Le Maroc en solo?

120 millions de dirhams pour le Mondial russe

Mondial 2018: le Maroc sort la tête haute

Mondial 2018: la VAR fait polémique

Ahadad officiellement au Zamalek

Portugal-Maroc, à quitte ou double