Filinfo

Autres

Accusé de viol, Ronaldo persiste et signe

© Copyright : DR
Accusé de viol par l’Américaine Kathryn Mayorga, Cristiano Ronaldo a rejeté à nouveau les accusations proférées à son encontre, qualifiant le viol de “crime abominable”.
A
A

"Je démens vigoureusement les accusations qui me visent. Le viol est un crime abominable qui va à l'encontre de tout ce que je suis et de ce que je crois. Je refuse de nourrir ce cirque médiatique monté par des gens qui cherchent à se faire de la publicité à mes dépens”, a tweeté ce mercredi Cristiano Ronaldo.

 

Il s’agit du deuxième démenti du Portugais, accusé de viol par Kathryn Mayorga. CR7 avait déjà rejeté ses accusations lors d’un direct sur son Instagram, en les qualifiant de mensongères.

Lire aussi: Vidéo. Accusé de viol, Ronaldo sort de son silence

L’affaire est aujourd’hui entre les mains de la police de Las Vegas, qui a décidé de rouvrir l’enquête. Cette affaire de viol a été révélée en 2009, avant d’être classée sans suite.

Lire aussi: Affaire Ronaldo: la police rouvre l’enquête

 

 

 

Par Hajar Toufik
A
A

Tags /


à lire aussi /

Autres Justice
Autres Justice

Affaire Kaddioui-Fakhir, le tribunal se prononce

Autres Affaire Ronaldo-Mayorga
Autres Affaire Ronaldo-Mayorga

Vers la fin du Ronaldo Gate?

Autres Justice
Autres Justice

Hakeem al-Araibi va être libéré


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Violence aveugle

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Maroc-Argentine rapportera gros

Le Raja pense déjà à la saison prochaine

Le coach des U23 confiant face à la RDC

Pour le Real, c’est Mbappé ou rien

La FRMF veut éliminer les U23 congolais

Pour Al-Nassr, Amrabat est sa propriété

Le Raja rationalise ses dépenses

Le Barça veut traire les supporters anglais

Les Camerounais traitent Ahmad de "corrompu"

L'affaire Karnass crée de nouveaux remous