Filinfo

Autres

Cris racistes: le scandale Bonucci

© Copyright : DR
La polémique enfle après les cris racistes entendus à Cagliari à l'encontre des joueurs noirs de la Juventus Turin. Leonardo Bonucci, coéquipier de Moise Kean, accuse à tort ce dernier d'avoir provoqué les supporters adverses. Le monde du foot s'indigne.
A
A

Le fléau raciste qui gangrène le football italien continue de défrayer la chronique. Un nouvel épisode nauséabond a eu lieu hier soir en marge de Cagliari-Juventus, avec des cris de singes proférés par une partie du public sarde à l'encontre de Blaise Matuidi, Alex Sandro et Moise Kean.

Lire aussi: Matuidi et Kean victimes de cris racistes

Ce dernier, auteur du dernier but turinois (0-2), ne peut même pas compter sur le soutien de son coéquipier Leonardo Bonucci. Le défenseur estime que la célébration de Kean (immobile bras écarté face aux supporters de Cagliari) a relancé les cris de singes. Pour lui, les torts sont partagés: "Kean sait que, quand il marque, il devrait fêter ça avec ses équipiers. Il sait qu'il aurait pu faire quelque chose de différent. Je pense que la faute est partagée à 50-50. Moise n'aurait pas dû faire ça et le virage n'aurait pas dû réagir comme ça".

Voici donc comment un important joueur italien justifie le racisme qui sévit dans les stades de son pays, en chargeant la victime, son partenaire en club et en sélection.

Si Moise Kean a choisi de répondre aux manifestations racistes sur son compte instagram par une photo de sa célébration, assortie d'un message "la meilleur réponse au racisme", de nombreux soutiens du jeune turinois s'en prennent à Bonucci.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

The best way to respond to racism #notoracism

Une publication partagée par K M B 9 (@moise_kean) le

 

Notamment l'international italien Mario Balotelli, dans une story publiée aussi sur Instagram: "Parfois c'est mieux de rester silencieux". Puis le Marseillais a répondu à Kean : "Bravo. Et Dis à Bonucci qu'il a de la chance que je n'ai pas été là. Au lieu de te défendre il fait ça? Je te jure je suis choqué". 

Memphis Depay (attaquant néerlandais de l'Olympique lyonnais) s'est lui aussi exprimé sur cette affaire via les réseaux sociaux: "En tant que capitaine de la Juventus, je suis déçu de ta réaction. Il (Kean) peut exprimer sa joie comme il le souhaite. Son rôle est essentiel pour ton club et il joue avec tant de fierté pour l'Italie. Il mérite le respect. Nous ne nous tairons pas".

Quant à Raheem Sterling (Manchester City) , victime lui aussi de racisme il y a peu dans un match avec la sélection anglaise au Monténégro, il condamne avec ironie les propos de Bonucci: "du 50-50? il vaut mieux en rire". 

 

 

 

 

 

 

 

Sterling vs Bonucci
© Copyright : DR

 

 

 

 

 

 

 

Le Marocain Medhi Benatia a lui aussi apporté son soutien à Moise Kean: "Bravo mon petit". Et Paul Pogba, autre ancien de la Juventus, a repris la photo de la célébration du joueur sur propre compte Instagram avec ce message: "Je supporte toutes les luttes contre le racisme. Nous sommes tous égaux. Bons italiens  réveillez-vous. Vous ne pouvez pas laisser un petit groupe raciste parler en votre nom".

Face au tollé, Leonardo Bonucci a rétropédalé. Il a fini par publier une photo (story Instagram) en compagnie de Moise Kean avec ce message: "Quoi qu'il en soit, dans tous les cas, non au racisme". Peu convaincant...

 

 

 

 

 

 

Bonucci v Kean
© Copyright : DR

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par Daoud Lasmar
A
A

Tags /


à lire aussi /

Autres Business
Autres Business

Vidéo. Ronaldo superhéros de ses propres BD

Autres Business
Autres Business

Ronaldo fait sa pub en mode super-héros

Autres Serie A
Autres Serie A

Benatia félicite la Juventus championne d'Italie


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

Coulisses de l’affaire Hamdallah

La Zambie, dernier test avant la CAN

Après EST-WAC, Infantino cherche solution

Le Messi japonais signe au Real

Salim Cheikh pour remplacer Lekjaâ ?

Quels leçons tirer de Maroc-Gambie?

CAN 2019 et risques pour les supporters

George Weah doit tout à Wenger

La Botola 2019-20 avancée à mi-août

El Kaabi en Chine, Harit fair-play