Filinfo

Autres

Fiasco du Mundialito: sorti par la porte, l’auteur du scandale revient par la fenêtre 

© Copyright : DR
Valtech, spécialiste de la construction de terrains de golf et de football, auteur du scandale de la pelouse du complexe Moulay Abdellah lors du Mondial des clubs 2014, revient sur le devant de la scène. 
A
A

En 2014, le Maroc accueillait pour la seconde année consécutive la Coupe du Monde des clubs. Si l’édition 2013 a été marquée par l’exploit du Raja de Casablanca, qui s’est hissé jusqu’en finale avant de perdre contre le grand Bayern Munich de Pep Guardiola (2-0), la suivante était moins glorieuse pour le Maroc. 

Ce 13 décembre, le complexe Moulay Abdellah de Rabat abritait les deux quarts de finale de la compétition. Le premier match a vu les Algériens de l’Entente de Sétif sombrer (0-1) face aux Néo-zélandais d’Auckland City, tombeurs du MAT au tour précédent. La seconde rencontre entre le club mexicain CD Cruz Azul et le champion d’Asie Western Sydney Wanderers (Australie) a été le théâtre d’un véritable scandale. 

La pelouse du complexe sportif Moulay Abdellah n’a pas résisté aux pluies qui se sont abattues sur la capitale ce jour-là, transformant la rencontre en une partie de water-polo. 

Ce fiasco a valu à Mohamed Ouzzine, ministre de la Jeunesse et des sports à l’époque, sa place au sein du gouvernement.

L'enquête technique menée l'année suivante n'avait toutefois pas pointé de responsable. Pourtant l’auteur était connu de tous: la société Valtech (spécialiste de la construction de terrains de golf et de football, ndlr) chargée de la réalisation du système de drainage de la pelouse. 

Sortie indemne de cette affaire, Valtech refait surface cinq ans plus tard. L’entreprise appartenant au Groupe Bahraoui, dirigé par Mehdi Bahraoui Jazouli, a empoché cet été pas moins de “3,8 millions de dirhams auprès de la société publique Rabat région aménagement (RRA) pour réaliser des aménagements et des terrains (20 x 10 mètres) de padel, une discipline dérivée du tennis, à Rabat et Salé”, nous apprend Maghreb Confidentiel dans son édition de ce jeudi 5 septembre. 

Ce bulletin d’information ajoute que “Valtech s'est aussi vu attribuer le 27 mai par RRA deux contrats de 17 millions de dirhams au total pour construire des terrains de sport dans la région”. Il faudrait espérer alors que cette entreprise a tiré les leçons du scandale du Moundialito ou bien qu’il ne pleuve pas les jours de compétition de padel.

Par Mohamed Yassir
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous