Filinfo

Autres

Infantino dans le viseur des politiques suisses

© Copyright : DR
Les politiques suisses s’intéressent t au patron de la FIFA. Les liens suspects de Gianni Infantino et un procureur ne passent pas. Détails.
A
A

Les liens d’amitié entre le président de la FIFA, Gianni Infantino, et un procureur suisse commencent à secouer la scène politique helvète.

Trois partis, l'Alliance de Gauche (AdG), le PLR (droite libérale) et l'UDC (droite populiste), réclament une enquête de la commission de justice du Parlement suites aux récentes révélations des Football Leaks.

Selon le consortium European Investigative Collaborations (EIC), qui regroupe des journaux européens, des “invitations” auraient été accordées par Infantino à Rinaldo Arnold, premier procureur du Haut-Valais, au Mondial 2018 en Russie ou encore en mai 2016 pour un Congrès de la FIFA au Mexique mais aussi la finale de la Ligue des Champions 2016 (organisée par l'UEFA) à Milan. 

Le consortium EIC affirme détenir des échanges de mails dans lesquels le procureur Arnold remercie Infantino pour des billets au profit de membres de sa famille. Dans ces mails, le procureur propose également à l'ancien numéro deux de l'UEFA, de se renseigner auprès du parquet fédéral suisse pour savoir si éventuellement, Infantino serait visé par une enquête dans le cadre des Panama Papers.

Les partis politiques suisses qualifient de “manigance”, voire “magouilles”, les comportements dudit procureur, dont le comportement est jugé “problématique”, nous apprend le quotidien français L’Équipe dans sa livraison du jour. “La crédibilité de notre pays est en jeu, déclare Gregory Logean, député suisse. Le Valais se trouve au centre de l’attention et les enjeux dépassent clairement les frontières cantonales. Le monde nous regarde”.

La FIFA avait déjà réagi, la semaine dernière, en déclarant que “selon les directives et règlements internes de la FIFA, le président et le secrétaire général sont autorisés à inviter un certain nombre de personnes à des tournois et des manifestations de la FIFA. Arnold, qui est une connaissance personnelle du président, a été invité à ce titre”. Pas suffisant pour calmer les ardeurs des députés suisses. Affaire à suivre…

 

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Autres Justice
Autres Justice

Blatter en guerre contre Infantino

Autres Scandale
Autres Scandale

La FIFA bannit à vie José Maria Marin pour corruption

Autres football leaks
Autres football leaks

Ronaldo perd une bataille juridique en Allemagne


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

Une CAN juteuse pour qui ira loin

Le Wydad en stage à Monastir?

La CAF inquiète après le décès de Morsi

Nasser al-Khelaïfi parle de Neymar et Mbappé

Le moral des Lions de l'Atlas inquiète

Ahmed Ahmed rassure sur la CAF

Des athlètes et des records à Rabat

Le Bayern a une solution prête pour Bale

Les Lions iront de Marrakech au Caire

Silence radio sur le site de la FRMF