Filinfo

Autres

La CAF et beIN Sports vont-ils continuer à spolier l'Afrique du Nord?

© Copyright : DR
La question des droits TV pour les éliminatoires du Mondial 2022 zone Afrique fait partie des sujets qui seront abordés au prochain Comité Exécutif de la CAF. Comme pour la CAN, les Pays d'Afrique du Nord seront-ils une fois de plus lésés au profit de beIN Sports?
A
A

En vertu des accords de la Confédération africaine de football et du diffuseur qatari beIN Sports, les télévisions nationales de l'Afrique du Nord se sont retrouvées obligées de payer des sommes considérables pour pouvoir diffuser la Coupe d'Afrique des Nations.

Ainsi, la SNRT (Société Nationale de Radiodiffusion et de Télévision) s'est vue réclamer la somme exorbitante de 12 millions de dollars pour 12 matches afin que ses concitoyens puissent profiter de la CAN 2019 qui a lieu en ce moment même en Égypte. Un montant et des conditions inacceptables. 

Lire aussi: Voici pourquoi la CAN n'est pas diffusée au Maroc

La question des droits TV pour les qualifications au Mondial 2022 pour la zone Afrique, fait partie des sujets qui seront débattus lors du prochain Comité Exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) au Caire le 17 juillet.

À cette occasion, l'instance qui gère le foot africain va demander aux fédérations continentales de signer un document lui permettant de commercialiser, en les mutualisant, leurs droits. En échange de cette centralisation, lesdites fédérations reçoivent 200 000 dollars. 

Si la CAF cède encore ces droits à beIN Sports, son nouveau partenaire particulier, les chaînes de télévision nationales des pays d'Afrique du Nord seront de nouveau prises en otage, car il leur sera impossible de diffuser les rencontres disputées par leurs sélections à l'extérieur.

Ainsi, un opérateur tel que la Société Nationale de Radiodiffusion et de Télévision pourra diffuser les matches des Lions de l'Atlas à domicile en éliminatoires du prochain Mondial sur le réseau terrestre, mais pas ceux disputés à l'extérieur, puisque les Qataris les préemptent.

À son arrivée à la tête de la CAF, Ahmad Ahmad avait promis de se pencher sur cette question mais il n'en a rien été. Le silence et l'inaction du patron de l'instance panafricaine sont d'autant plus inquiétants qu'une certaine opacité règne quant aux contrats négociés avec le diffuseur des plus importantes compétitions de football. Aucune communication n'a été faite, par exemple, sur la somme versée par beIN Sports pour la CAN 2019, alors que la compétition s'est enrichie de 20 matches en passant de 16 à 24 équipes.

Alors que ces enjeux sont considérables, la CAF ne prévoit pas d'en faire un point central de son prochain Comité Exécutif. La centralisation des droits TV fait partie des sujets à traiter sans plus d'emphase. Pour mieux l'évacuer?

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Autres CAF
Autres CAF

Ahmad Ahmad raconte son interpellation à Paris

Autres CAF
Autres CAF

La CAF sous tutelle de la FIFA, Blatter crie au “colonialisme”

Autres CAN 2019
Autres CAN 2019

Attention, la VAR débarque à la CAN


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Vive l'Algérie!

Khawa Khawa

Les femmes aux fourneaux, les cons à la radio

Et merde!

Par ici la baballe: on ne s’en foot plus!

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

El Moktarid rempile à la tête du DHJ

Neymar entrevoit le bout du tunnel

La boxe marocaine sur le gril

Le Maroc néglige certains sports

Halilhodzic a choisi son staff

La science départage Messi et Ronaldo

Voyage périlleux du WAC chez El Merreikh

Lekjaa pressenti au gouvernement?

Les Pays-Bas blindent Ihattaren

Pas de nouvelle MSN au Barça