Filinfo

Autres

Le Maroc vice-champion du monde!

© Copyright : DR
Comme souvent, le Maroc a réalisé une nouvelle performance remarquée aux championnats du monde de la petite sphère.
A
A

Le Maroc a perdu face à la France en finale des 48es championnats du monde de pétanque (13-7) à Desbiens, au Canada. La France succède ainsi à Madagascar qui a été sacré en 2016.

L’Afrique s’est illustrée lors de ces championnats. Le Maroc ayant éliminé la Tunisie en demi-finale alors que la France a écarté le Sénégal.

Le Maroc était emmené par un des plus grands joueurs de pétanque de son histoire moderne, Hafid Alaoui, qui a coaché l'équipe.

Le Maroc, c’est surtout trois titres aux mondiaux de la petite sphère: en 1984 à Rotterdam (Pays-Bas), en 1987 à Boumerdas (Algérie) et en 1990 à Monaco. Mais il a également fini 8 fois vice-champion. Le Marocain Abdessamad El Mankari, lui, a été champion du monde de tir individuel en 2008 au Sénégal.

Casablanca a également accueilli, 3 fois, les championnats du monde de pétanque: en 1985, en 1973 et en 1963.

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /

Autres CAN 2018
Autres CAN 2018

Les Lions se préparent à affronter l’Égypte

Autres Beach soccer
Autres Beach soccer

Le Maroc outsider de la CAN

Autres Match de Gala
Autres Match de Gala

Vidéo. Un match princier entre le Maroc et la Belgique


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Benzema-Giroud, je t'aime, moi non plus

Le retrait du Maroc jamais confirmé

L’IRT doit éviter le piège algérien

Un derby à Al Hoceima, un autre à Rabat

Le Raja ira à Doha aux frais de la CAF

Le Maroc surprend l'Afrique

A quoi joue le Maroc en se désistant de la CAN?

Comment gérer l’insouciance de Dembélé

3 conditions pour le futur coach de l'AS FAR

Le HUSA, sans le sou, lance un SOS