Filinfo

Autres

Le Raja doit 5 millions de dirhams à Fakhir

© Copyright : DR
Le Tribunal arbitral du Sport (TAS) a donné raison à M'hamed Fakhir dans le litige qui l'oppose au Raja de Casablanca. Le club devra lui payer une somme folle de 5,2 millions de dirhams.
A
A

Le Tribunal arbitral du Sport (TAS) a tranché en faveur de M’hamed Fakhir dans le litige qui l’opposait au Raja. Les Verts devront lui payer 5,2 millions de dirhams et régler les frais de dossier qui s’élèvent à 400.000 dirhams.

Définitive, cette décision a été reçue avec beaucoup de stupeur du côté du club casablancais. Les dirigeants des Verts sont aujourd’hui obligés de payer ladite somme à moins de trouver un moyen de régler le litige à l’amiable avec le plaignant, ce qui reste toujours possible.

La commission des litiges de la FRMF avait précédemment condamné le Raja à payer une indemnisation de 630.000 dirhams à Fakhir, mais le technicien a, depuis, eu recours au TAS.

Fakhir a porté plainte contre le Raja après qu’il a été démis de ses fonctions après une saison seulement sur le banc. Lui qui avait signé pour 3 ans.

 

 

 

 

 

Par Salwa Hosni
A
A

Tags /


à lire aussi /

Autres Infrastructures
Autres Infrastructures

Vidéo. Le complexe Mohammed V n’est toujours pas prêt

Autres Justice
Autres Justice

Saisie sur le compte bancaire du Raja

Autres Infrastructures
Autres Infrastructures

Voici la date de réouverture du complexe Mohammed V


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

La corruption gangrène le foot camerounais

Renard «espionne» les éléphants

Infantino lâche Ahmad Ahmad

Le harcèlement éclabousse la CAN

Majorque n’a pas oublié Badou Zaki

Les Marocains conjurent le sort du 1er match

Trop d’adrénaline chez les Pharaons?

Le Mondial féminin a mal à la VAR

La FIFA, c'est la Banque mondiale du foot

Trop chère CAN 2019