Filinfo

Autres

Luis Enrique touché par un terrible drame

© Copyright : DR
L'ex-sélectionneur de l'Espagne, Luis Enrique, qui avait démissionné de son poste en juin dernier, a annoncé hier le décès de sa fille de 9 ans.
A
A

Au mois de juin dernier, Luis Enrique avait quitté son poste de sélectionneur de l'Espagne pour "motif familial de force majeur". L'ex-entraîneur du Barça avait alors choisi de se consacrer à sa fille Xana, en lutte contre la maladie depuis de nombreux mois.

Hier via son compte Twitter, celui qui a entraîné les Blaugrana durant 3 saisons (2014-2017) a lui-même annoncé le décès de sa fille, emportée par un cancer des os très agressif: "Notre fille Xana est morte cet après-midi à l'âge de 9 ans, après avoir lutté intensément durant cinq mois contre un ostéosarcome (...) Tu nous manqueras beaucoup mais nous penserons à toi chaque jour de nos vies", a ajouté l'homme de 49 ans.

Luis Enrique a reçu le soutien de ses anciens club, le Real Madrid et le FC Barcelone, mais aussi celui du tennisman Rafael Nadal: "Je suis très triste et je ne peux même pas imaginer la douleur de la famille », a ainsi écrit le N2 mondial.

Nommé à l’été 2018 à la tête de la Roja, Luis Enrique a été remplacé en juin 2019 par son adjoint Roberto Moreno.

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Autres Décès
Autres Décès

Ihattaren: "merci pour la compassion, l'amour et le soutien"

Autres Décès
Autres Décès

Image du jour. Lekjaa assiste aux funérailles du père d’Ihattaren

Autres Décès
Autres Décès

Fouzi Lekjaa assistera aux funérailles du père de Mohamed Ihattaren


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Non, il ne faisait pas “trop chaud” à Doha

Gullit ne comprend rien aux Marocains

Kiosque

Les sportifs paieront l'impôt

Verdict du TAS en novembre pour WAC-EST

Feu vert pour le VAR en Botola

A joueurs ultra-payés, clubs puissants

Vers l’Ultime combat de Badr Hari

En 4 matchs, Vahid a testé 32 joueurs

Un Cityzen futur Lion de l'Atlas

N'golo Kanté interesse le Real

Le coach «local» remonté contre Vahid

Les matchs en retard plombent la Botola