Formulaire de recherche

Rétrospectives 2016: le golf marocain marque de sa présence la scène internationale

maha haddioui

© Copyright : DR

Posté le 24/12/2016 à 11h41 par Le360 (avec MAP) (Mise à jour le 24/12/2016 à 12h20)

L'année 2016 a vu le golf marocain marquer de sa présence l’échiquier international, en multipliant les participations dans plusieurs échéances mondiales, mais également en accueillant les meilleurs golfeurs du monde dans des compétitions au Royaume.

Le point d’orgue de cette ouverture sur le monde a été la présence du Maroc à un événement historique dans les annales du golf mondial, à savoir le grand retour de la petite balle blanche dans le giron olympique après 112 ans d'absence, à l’occasion des JO de Rio.

La participation du Maroc à ce rendez-vous planétaire avait une charge symbolique d’autant plus importante qu’il était représenté par Maha Haddioui, jeune et ambitieuse joueuse de golf, devenue, grâce à sa qualification, la première femme arabe à participer aux épreuves de golf des Jeux olympiques.

La présence de Haddioui parmi 60 participantes, les meilleures du monde, consacre également les efforts de formation, d’encadrement et d’émulation menés par l’Association du Trophée Hassan II (ATH) en faveur du team professionnel.

D’ailleurs, la qualification de cet espoir du golf marocain n’a pas été le fruit du hasard, mais le résultat d’un travail sérieux et d’une participation massive dans des compétitions très relevées, qui lui ont permis d’acquérir beaucoup d’expérience et de la confiance, notamment dans le circuit féminin européen (Ladies European Tour/LET), au sein duquel elle est la seule joueuse arabe engagée.

Ses résultats les plus notables cette année ont été signés au PGA Halmstad Ladies Open, à Haverdal en Suède (19-21 mai), où Haddioui a terminé dans le top-10 (8è), à l’Open de Terre Blanche dans le Var, en France (31-2 avril), où elle a pris la 12è place, au Fatima Bint Mubarak Ladies Open à Abu Dahbi (2-5 novembre), avec une place dans le top-15 (14è), à la Coupe Lalla Meryem à Rabat (5 au 8 mai), où elle a terminé en 21è position et au Tips Sport Golf Masters, à Pilsen en République Tchèque (17-19 juin), avec une 22è place.

Les coéquipiers hommes de Haddioui au sein du team ATH n’ont pas, de leur côté, démérité et donné le meilleur d’eux-mêmes pour représenter dignement le golf marocain.

Parmi les meilleurs résultats signés par les golfeurs professionnels nationaux, figurent la deuxième place d’Ahmed Marjan et la 15è position de Younès El Hassani au Ghala Open de Mascate, avant dernière étape du Mena Tour (24-26 octobre), la 3è place d’El Hassani au Sheikh Maktoum Dubaï Open (Mena Tour/12-14 septembre) et la sixième position de Mehdi Saïssi au Red Sea Egyptian Classic, à Ain El Sokhna (Pro Golf Tour Allemand/19-21 janvier).

A souligner, également, dans ce sens, la 11è place de Fayçal Serghini à l'Open Sparkassen à Bochum en Allemagne (Pro Golf Tour/14-16 juillet), la 14è position d’Amine Joudar au Kosaïdo Dusseld?rf Open (Pro Golf Tour Allemand/7-9 juillet), la 16è place de Marjan au Sahara Kuwait Championship (17-19 octobre), la 17è place de Marjan et El Hassani au Güt Bissenmoor Classic à Bad Bramstedt, en Allemagne (Pro Golf Tour allemand/4-6 août) et la 18è position de Marjan et Serghini au Golf Citizen Classic à Dubaï (Mena Tour/19-21 septembre).

Sur le plan des compétitions internationales et régionales, hors circuits professionnels, le golf marocain était au rendez-vous cette année avec les Championnats du Monde Amateurs par équipes, du 21 au 24 septembre au Mexique.

Chez les hommes, l’équipe nationale composée de Yassine Touhami, Ayoub Id Omar et Ayoub Lguirati, a terminé 34ème sur 71 nations, ce qui place le Maroc en tête des pays arabes devant l’Egypte, le Qatar et les Emirats Arabes Unis et comme 2ème nation africaine, derrière l’Afrique du Sud.

L’équipe féminine, composée d’Inès Laklalech, Lina Belmati et Houria Abbadi a occupé la 47è place, se classant comme deuxième équipe arabe du tournoi, après la Tunisie.

Dans les Championnats panarabes juniors de golf, qui se sont déroulés du 19 au 22 octobre au Caire, le Maroc a, notamment, décroché deux titres par équipes et un titre en individuel. Ainsi, la sélection marocaine a pris la première place du classement par équipes de la catégorie filles, alors que la Marocaine Lina Belmati a dominé l’épreuve individuelle. La sélection nationale a également pris la première place par équipes dans la catégorie des Garçons de 15 ans et moins.

La sélection marocaine a, en outre, pris la deuxième place par équipes des 36èmes Championnats arabes (9-12 novembre à Oman), avec la participation de 11 pays. La victoire par équipes dans cette compétition golfique panarabe est revenue à l'Arabie Saoudite, alors que le Qatar complète le podium.

En plus du parcours honorable des golfeurs marocains un peu partout dans le monde, le Maroc a confirmé en 2016, sa réputation de terre de golf, avec une multitude de grands événements internationaux qui ont mis en avant ses atouts et capacités en matière d’infrastructures sportives, d’organisation et d’hébergement.

L’événement phare dans ce registre a été la 43è édition du Trophée Hassan II de golf et la 22è édition de la Coupe de SAR la Princesse Lalla Meryem, organisés parallèlement –une particularité dans le monde du golf- du 2 au 8 mai au Royal Golf Dar Es Salam de Rabat, sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI.

Le Trophée Hassan II de golf, épreuve du Tour européen dotée de 1,5 million d'euros, a réuni cette année sur le parcours rouge du Royal Golf Dar Es Salam de Rabat, un total de 144 joueurs de plus de 20 pays. Cette édition s’est soldée par la victoire du Sud-Coréen Jeunghun Wang, pour la première fois de sa carrière, au terme d’un play-off époustouflant face à l'Espagnol Nacho Elvira.

Prestigieux tournoi de golf masculin créé en 1971 et inscrit depuis 2010, dans le calendrier de l'European Tour, le Trophée Hassan II attire une pléiade de joueurs professionnels de renom et s’impose aujourd’hui comme un évènement incontournable du calendrier golfique.

La Coupe de SAR la Princesse Lalla Meryem, épreuve du Ladies European Tour (LET) dotée de 450.000 euros, a vu la participation de 126 joueuses des quatre coins du monde. Le titre 2016 est revenu à l’Espagnole Nuria Iturrios, une jeune joueuse de 20 ans, qui a inscrit pour la première fois son nom au palmarès de cette compétition.

Toujours dans le cadre du LET, le Maroc a connu l’organisation de la 5è édition du Lalla Aicha Tour School, avec la participation de golfeuses internationales amateurs et professionnelles, désireuses de pouvoir jouer les tournois de ce circuit européen féminin.

Cette compétition était prévue sur trois étapes : du 16 au 20 novembre et du 9 au 12 décembre au Royal Golf de Mohammedia et du 17 au 21 décembre aux Golfs Amelkis et Samanah à Marrakech.

A noter que Haddioui est exempte de ces qualifications, car elle a pu garder ses cartes pour 2017, en se classant dans les Top 50 du Ladies European Tour.

Le Maroc a également abrité deux étapes du MENA Tour, dont une à Mohammedia (23-25 mars), remportée par l’Anglais Zane Scotland et qui a vu le Marocain Younès El Hassani terminer 10è et son compatriote Ahmed Marjan prendre la 15è place. La deuxième escale marocaine de ce circuit s’est disputée à El Jadida (27-30 mars). Là aussi, la victoire revient à un Anglais, Andrew Marshall, alors que Fayçal Serghini a été le meilleur Marocain au classement en terminant 5ème.

Un autre rendez-vous majeur du calendrier golfique au Maroc est la 7è édition de l'Atlas Pro Tour, circuit professionnel hivernal organisé par l'ATH, du 18 février au 27 mai, avec au programme neuf tournois nationaux et internationaux.

Créé en 2010, l'Atlas Pro Tour permet aux meilleurs professionnels et amateurs marocains de se mesurer à leurs homologues étrangers et avoir ainsi l'occasion de progresser. En plus d'être un tremplin sportif pour les futurs champions, l'Atlas Pro Tour est une remarquable vitrine touristique pour présenter certains des magnifiques parcours de golf du Royaume.

A noter également l’organisation à Essaouira de la finale du "Morocco MatchPlay", une compétition de golf amateur du Royaume-Uni (08-11 février). Plus de 1.500 joueurs se sont rencontrés pour cette nouvelle édition, mais seuls 30 finalistes ont eu la chance de jouer les derniers matchs dans la ville des Alizés. De même, la cinquième édition du Tournoi de golf de la Chambre espagnole de commerce et de l'industrie de Casablanca, s’est tenue fin septembre, au Golf de Tony Jacklin, avec la participation de 70 golfeurs amateurs espagnols et marocains.

Le programme golfique a été également enrichi par l’organisation des Grands Prix de Mohammedia (26-28 février), d’El Jadida (18-20 mars), de Marrakech (25-27 novembre) et d’Agadir (2-4 décembre), comptant pour le World Amateur Golf Ranking.

La Coupe du Trône 2016 (13è édition), elle, s’est disputée du 12 au 16 juillet au Golf de Tazegzout à Taghazout (près d'Agadir), avec la participation de 12 clubs nationaux. Cette édition a été remportée par le Royal Golf Dar Essalam (RGDES) de Rabat, vainqueur de son neuvième trophée après sa victoire en finale face au Royal Golf Anfa Mohammedia (RGAM) (7 points à 2).

Le championnat du Maroc Pro (21-24 avril) a vu, quant à lui, la victoire de Fayçal Serghini et Maha Haddioui, sur les links du Golf Mogador d’Essaouira. Le Championnat du Maroc 2016 Elite-Messieurs, organisé par la même occasion, a été remporté par Jamal Allali et Lina Belmati. Les golfeurs Reda Mansouri et Meryem Tajmouati, eux, se sont adjugés le titre de la 1-ère série du championnat du Maroc seniors, disputé les 5 et 6 novembre au Casa Green Golf de Bouskoura.

Cette année a, également, connu l’organisation de la première édition du tournoi interclubs de golf, fin octobre au Golf Tony Jacklin de Marrakech, avec la participation de huit clubs affiliés à la Fédération royale marocaine de golf (FRMG). En finale, le Royal Golf de Marrakech a battu le Samanah Golf Club (4 à 2). Le calendrier prévoyait une multitude d’autres événements qui ont agrémenté cette année particulièrement animée, comme le Senior Tour, le Junior Tour, le Tournoi de golf de la Journée de la femme marocaine (fin octobre à Mohammedia) ou les Championnats du Maroc juniors (18 au 20 novembre à Essaouira).

La dynamique qu’a connue le golf national cette année était plus que bénéfique, puisqu’elle a mis en avant la richesse de l’infrastructure golfique au Maroc et un savoir-faire qui ne cesse de se développer, aussi bien en matière de golf, que dans les métiers supports qui l’entourent.

Dans ce sens, un intérêt particulier est accordé à la labellisation des Golfs, dans un souci d’améliorer davantage la qualité de leurs services.

Dans ce registre, le Royal golf Anfa Mohammedia a été certifié ISO 9001. Cela est de nature à permettre une définition précise de tous les processus de gestion, l'adoption de procédures claires pour chaque fonction et la traçabilité grâce à des documents bien décrits et classés de tous les actes et tous les engagements. C’est une première au Maroc et un exemple à suivre.

Posté le 24/12/2016 à 11h41 Par Le360 (avec MAP)