Filinfo

Autres

Salah joue les mannequins et se dévoile

© Copyright : DR
Habillé comme un mannequin et respirant la confiance en soi, Mohamed Salahfait la couverture du magazine GQ dans son édition Moyen-Orient. Voici les meilleures parties de son interview.
A
A

Pose digne des plus grands mannequins, dégaine digne des podiums les plus prisés, Mohamed Salah fait la couverture du magazine GQ Moyen-Orient et il en jette.

Dans le magazine de mode, le "roi égyptien" évoque tout d'abord le moment où son pays s’est qualifié pour la Coupe du Monde russe. "C’était un moment spécial pour nous les Égyptiens, mais se qualifier comme ça….le meilleur réalisateur au monde n’aurait pas mieux fait comme scénario", a déclaré le joueur qui a marqué un penalty décisif contre le Congo, au bout du temps additionnel.

"Mon rêve ultime était de devenir un joueur professionnel connu, mais je n’aurais jamais imaginé aller aussi loin", ajoute le joueur, pas peu fier. "Mon père m’a soutenu. Il a vraiment payé cher ma carrière, je ne l’oublierais jamais", ajoute le joueur, nostalgique.

Il évoque ensuite son arrivée en Europe à Bale (Suisse) en 2012 à 20 ans, lui qui ne parlait pas un mot d’anglais. "La chose qui m’a le plus aidé dans ma carrière, c’est mon envie d’apprendre et de savoir", déclare le Pharaon.

Le joueur parle ensuite de sa dernière saison qui fut "la meilleure" de sa vie. "Quand vous placez la barre haut, les gens n’acceptent pas que vous faiblissiez. Mais je ne sens pas la pression", déclare la star de Liverpool (qui a fini meilleur buteur de Premier League avec 32 réalisations). Défait en finale de la Ligue des Champions (3-1 par le Real) et bon dernier de son groupe en Coupe du Monde, il aurait pu sombrer.

"C’était une saison fantastique et historique pour moi", a ajouté le joueur. "J’essaye de garder la famille, loin des médias et des lumières, pour qu’elle puisse vivre en paix et profiter du fait de ne pas être connue", a ensuite expliqué le père de la petite Makkah (4 ans).

"Pour moi, rien n'allait venir facilement…J'ai parcouru toutes les étapes possibles pour un footballeur. En vous déplaçant d’un pays arabe vers l’Europe, vous ressentez la différence dans tous les domaines, du niveau de vie à la nourriture, en passant par la communication. Vous ne savez pas quoi faire. Après cela, vous vous organisez parce que vous voulez atteindre vos objectifs. Si vous n'essayez pas, vous resterez toujours chez vous. Je ne minimise pas cela du tout, si c'est ce que vous voulez, alors ça va aussi", a conclu le phénomène.

 

 

 

 

 

 

 

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /

Autres Interview
Autres Interview

Vidéo. Cristiano Ronaldo ému aux larmes

Autres Egypte
Autres Egypte

Vidéo. Mohamed Salah en colère contre ses fans

Autres société
Autres société

Quand Mohamed Salah fait reculer l’islamophobie


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Non, il ne faisait pas “trop chaud” à Doha

Gullit ne comprend rien aux Marocains

Kiosque

Vers l’Ultime combat de Badr Hari

En 4 matchs, Vahid a testé 32 joueurs

Un Cityzen futur Lion de l'Atlas

N'golo Kanté interesse le Real

Le coach «local» remonté contre Vahid

Les matchs en retard plombent la Botola

Verdict définitif ce jeudi sur WAC-EST

Belle leçon anglaise contre le racisme

Sursaut attendu lors du 4e match de Vahid

Tacle appuyé ce Banatia contre les Lions