Filinfo

Autres

Un arbitre décède après un arrêt cardiaque en plein match

© Copyright : DR
Hier, un arbitre est décédé suite à deux crises cardiaques survenues lors d'un match du championnat bolivien. Réanimé une première fois, le malheureux a perdu la vie pendant son transfert à l’hôpital. Attention, les images sont de nature à heurter les plus sensibles.
A
A

L’arbitre bolivien Victor Hugo Hurtado, qui officié lors de la rencontre opposant Always Ready à Oriente Petrolero pour le compte de la 25e journée du championnat de football de Bolivien, a été victime d’une première crise cardiaque à la 47e minute de jeu.

Immédiatement, les médecins se sont dirigés vers lui et l’ont réanimé une première fois, avant qu’il ne décède suite à une deuxième attaque survenue lors de son arrivée aux urgences, à l'hôpital Holandès d'El Alto, à plus de 4000 mètres d'altitude. Il était âgé de 32 ans seulement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par Oussama Zidouhia
A
A

Tags /


à lire aussi /

Autres Cyclisme
Autres Cyclisme

Un coureur de 22 ans décède après une chute

Autres Décès
Autres Décès

Opéré du cerveau après un combat, un boxeur russe décède

Autres Décès
Autres Décès

Un ancien footballeur Sud Africain assassiné


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Vive l'Algérie!

Khawa Khawa

Les femmes aux fourneaux, les cons à la radio

Et merde!

Par ici la baballe: on ne s’en foot plus!

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

Les locaux divisent la FAF et la FRMF

Les 26 de Vahid connus ce lundi

La Botola et ses calendes grecques

CR7 pourrait arrêter cette saison

Le Raja protège sa marque

Ihattaren sera-t-il Lion ou Oranje?

Le sport africain en fête au Maroc

Quelle destination pour Neymar?

Le Wydad ne baisse pas les bras

Le public, enjeu des Jeux africains