Filinfo

Autres

Un fan de River Plate sauvagement assassiné

© Copyright : DR
C'est l'incident de trop. Un jeune fan de River Plate a perdu la vie, dimanche soir, poignardé par des supporters de Boca Juniors, après la victoire des Millionarios en Copa Libertadores.
A
A

Âgé de 21 ans, un supporter de River Plate est mort dimanche soir alors qu'il fêtait la victoire de son club en finale de la Copa Libertadores. La joie fut de courte durée pour Exequiel Aaron Neris.

Le jeune homme paradait dans les rues de Posadas, ville du nord de l'Argentine, lorsqu’il a été poignardé par deux supporters de Boca Juniors, club rival et adversaire de River en finale.

Il a succombé à ses blessures quelques heures plus tard à l'hôpital. "Je vais mourir. Ils m'ont attaqué car je célébrais la victoire. Car je suis fan de River", aurait déclaré le défunt à sa mère à l'hôpital. Des affrontements avec la police avant d’ailleurs éclaté, dimanche toujours, à Buenos Aires.

Lire aussi: vidéo. Les fans de River Plate sèment le chaos à Buenos Aires

 

 

 

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /

Autres Décès
Autres Décès

Une championne olympique de cyclisme se suicide à 23 ans

Autres Décès
Autres Décès

Vidéo. Mort de King Kong Bundy, superstar du catch

Autres Insolite
Autres Insolite

Aaron Ramsey marque et fait deux nouvelles victimes


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Violence aveugle

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Le DHJ très remonté contre la FRMF

La sévérité de la FRMF décriée

Le WAC évite les grands en quarts

Les offres pour la VAR prolifèrent

Les agresseurs d'arbitres mis hors-jeu

La RSB peut qualifier le Raja ou le Husa

La douleur des All Blacks néo-zélandais

Abdelmalek Abroun face au MAT

Maroc-Argentine pour toutes les bourses

Le public wydadi en force à Rabat