Filinfo

Autres

Vidéo. Le Metafit, la grande mode du moment

Populaire à l'étranger, et notamment en Europe, le Matafit attire de plus en plus de curieux au Maroc. Que faut-il savoir sur cette méthode d?

C’est la tendance du moment, le Metafit gagne de plus en plus en popularité auprès des adeptes d’exercices physques. Mais qu’est-ce que c’est?

Développé et rendu célèbre par la coache franco-marocaine Myriam Chibatti, le Metafit est une méthode d’entraînement brevetée (plus de 23.000 coaches dans le monde) fondée par l’Anglais Justin Corcoran, qui a travaillé avec des soldats d’élite et des sportifs de haut niveau.

Le Metafit est un enchaînement d’exercices au poids du corps (type squat, pompes, burpees, planche, saut etc). Ces exercices sont tous inspirés des méthodes de l’armée. Les séances ne durent que 30 minutes et favorisent la perte de poids et le renforcement musculaire (avec 800 calories envolées).

Il doit être associé à une bonne hygiène alimentaire. Accessible, il est souvent utilisé pour préparer, à titre d’exemple, les marathons.

Par Salwa Hosni
A
A

Tags /


à lire aussi /

Autres Fitness
Autres Fitness

Diapo. Fitness: top 5 des influenceurs qui cartonnent les réseaux sociaux

Autres jo rio 2016
Autres jo rio 2016

JO 2016: exercice antiterroriste dans une gare à Rio


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Dans mon pays, on ne m’a pas rendu justice

Ce que le derby Raja Vs Wydad dit de nous

Non, il ne faisait pas “trop chaud” à Doha

Gullit ne comprend rien aux Marocains

Kiosque

Qui remportera la Coupe du trône 2019?

A nous les Hirondelles du Burundi !

Le football sans le sou?

55e triplé pour Cristiano Ronaldo

Premier vrai test pour Halilhodzic

La VAR déjà contestée

L’UAFA sanctionne le Raja

Un adieu zlatanesque à la MLS

Halilhodzic règle ses comptes

L'athlétisme a mal à sa DTN