Filinfo

Autres

Vidéo. Les Rajaouis rendent un dernier hommage à El Aski

De nombreuses figures du Raja et du football marocain ont assisté aux funérailles de Abdelaltif El Aski, hier au cimetière Arrahma.

Les obsèques de l’ancien dirigeant du Raja de Casablanca se sont déroulées hier au cimetière Arrahma de Casablanca. D’illustres personnalités du club casablancais et du football marocain étaient présentes pour rendre un dernier hommage au défunt.

Abdelhamid Souiri, ancien président des Verts a parlé “d’un grand homme et d’un grand dirigeant, qui a marqué de son empreinte l’histoire du Raja de Casablanca”.

De son côté, Abdeslam Hannat, figure emblématique des Vert et Blanc, est revenu sur le parcours d’El Aski. De sa carrière de joueur, à son premier passage au Raja, en passant par l’Olympique de Casablanca jusqu’à la fusion des deux clubs. Une fusion dont il a été le principal artisan.

Pour rappel, Abdelaltif El Aski est décédé, lundi à l’hôpital Cheikh Zaid de Rabat, des suites d’une longue maladie.
 

 

 

 

Par Salah Maghani et Said Bouchrit
A
A

Tags /


à lire aussi /

Autres Décès
Autres Décès

Le roi adresse ses condoléances à la famille El Amrani

Autres Décès
Autres Décès

Abdellah El Amrani alias "Bakha" s’en est allé

Autres CAN 2019
Autres CAN 2019

Vidéo: une femme décède avant Zimbabwe-Congo


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Violence aveugle

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Azarou dans le rouge avec Lasarti

Redouane Jiyed, un habitué du derby

Primes aux athlètes contre obligation de résultats

Pourquoi le PSG n'y arrive plus

L'argent du sport fait polémique

Donor ouvrira pour le Wydad

Le derby casablancais attire du beau monde

Deux Africains en lice pour le Ballon d’or

La politisation du derby inquiète

Les litiges, ce n’est plus l’affaire de la FRMF