Filinfo

Autres

Vidéo. Les stars du Real réveillées en pleine nuit

Les Ultras de l'Ajax Amsterdam ont allumé des feux d’artifice à 4 heures du matin devant l'hôtel où résident les joueurs du Real Madrid. Les deux clubs s'affrontent ce soir en Ligue des Champions.

Aujourd’hui, l’Ajax Amsterdam reçoit le Real Madrid en huitième de finale de la Ligue des Champions.

Hier, à 4h du matin, une partie des supporters du club néerlandais s'est amusé à lancer des feux d'artifices devant l’hôtel des Merengues. Cette tactique a pour objectif d’empêcher l’équipe adverse d’avoir une nuit de sommeil paisible avant de jouer le match. La police néerlandaise a dû intervenir en urgence et 4 personnes ont été arrêtées cette nuit.

Un témoin de la scène a déclaré à la chaine de télévision AT5 : "J'ai pu voir que les lumières se sont allumées dans beaucoup de chambres. Leur action a eu du succès. Je suis fan de l'Ajax, donc ça m'a bien fait rire". Les joueurs Real Madrid ne partagent certainement pas le même humour.

 

 

 

Par Oussama Zidouhia
A
A

Tags /


à lire aussi /

Autres Insolite
Autres Insolite

Vidéo. La Roja en mode commando

Autres Insolite
Autres Insolite

Après le cannabis, de la cocaïne siglée CR7

Autres Insolite
Autres Insolite

Vidéo. Scandale, un footballeur turc s'exhibe en plein match


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Violence aveugle

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Maroc-Argentine rapportera gros

Le Raja pense déjà à la saison prochaine

Le coach des U23 confiant face à la RDC

Pour le Real, c’est Mbappé ou rien

La FRMF veut éliminer les U23 congolais

Pour Al-Nassr, Amrabat est sa propriété

Le Raja rationalise ses dépenses

Le Barça veut traire les supporters anglais

Les Camerounais traitent Ahmad de "corrompu"

L'affaire Karnass crée de nouveaux remous