Filinfo

Autres

Vidéo. Une star musulmane des All Blacks en pleurs après l’attaque des mosquées

© Copyright : DR
Le rugbyman Sonny Bill Williams, star du sport néo-zélandais et fervent musulman, s'est ému après l'attaque de mosquées vendredi en Nouvelle-Zélande, indiquant dans une vidéo qu'il espérait que les victimes soient “au paradis”.
A
A

“Je viens d'apprendre la nouvelle. Je ne pourrais pas décrire avec des mots ce que je ressens en ce moment”, a déclaré la star des All Blacks dans une vidéo publiée sur Twitter, où on voit le rugbyman en pleurs, assis dans une voiture.

“Inch’allah tous ceux qui ont été tués aujourd'hui (vendredi), vous êtes tous au paradis”, a poursuivi le joueur âgé de 33 ans, “profondément attristé que cela puisse avoir lieu en Nouvelle-Zélande”.

 

 

Selon les autorités, au moins 49 personnes ont été tuées pendant la prière du vendredi dans des attaques contre deux mosquées de la ville de Christchurch, où Sonny Bill Williams a joué plus tôt dans sa carrière, dans l'équipe des Crusaders.

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Autres Christchurch
Autres Christchurch

Nouvelle-Zélande: l’hommage de Renard aux victimes des attentats

Autres terrorisme
Autres terrorisme

Les All Blacks unis contre le terrorisme


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Vive l'Algérie!

Khawa Khawa

Les femmes aux fourneaux, les cons à la radio

Et merde!

Par ici la baballe: on ne s’en foot plus!

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

Hervé Renard chassé par les médias?

Le "résultat" WAC-ES Tunis bientôt connu

Annulation de l’AG de «Sport pour tous»

Mercato explosif en Liga espagnole

Les Jeux africains évincent la Botola

Le jour j pour la fédération d’athlétisme

Renard fait ses adieux au Maroc

Le faux pas des Lions de l'Atlas expliqué

Quand la Botola a mal à ses "samsaras"

Vrai homonyme, fausse recrue