Filinfo

Basket-ball

Basket. Talbi Alami à Mostafa Aourach: «Qu’est-ce que vous avez fait avec 1,6 million de DH que le ministère vous a octroyé?»

© Copyright : DR
Avant son départ pour la Tunisie, la délégation de l’équipe nationale de basketball a été reçue par le ministre de la jeunesse et des sports, Talbi Alami. Ce dernier était particulièrement remonté contre le président de la fédération royale marocaine de basketball, Mostafa Aourach. Et il le lui a fait savoir sans ménagement.
A
A

Le ministre de la jeunesse et des sports, Rachid Talbi Alami, ne mâche pas ses mots et l’a fait savoir à Mostafa Aourach, le président de la Fédération royale marocaine de basketball. Lors d’une réception de la sélection nationale avant son départ pour la Tunisie, le ministre a félicité les joueurs pour leurs excellentes performances réalisées à Dakar.

Ce faisant, il s’est retourné vers Mostafa Aourach qui se plaignait du manque de moyens pour lui dire: «Le ministère vous a donné la somme de 1,6 million de dirhams, je ne sais pas qu’est-ce que vous en a avez fait?» Une question subtile mais fortement accusatrice qui a laissé pantois le président de la FRMBB qui a essayé, tant bien que mal, de se défendre.

Mais le mal est vraiment fait pour un président et une fédération qui occupent le mauvais côté de l’actualité depuis des mois. Figurez-vous que l’équipe nationale allait déclarer forfait dans une compétition africaine où elle se distingue comme elle ne l’a jamais fait depuis 36 ans. Moustafa Aourach clame depuis quelque temps que sa fédération n’a pas reçu de subvention de la part du ministère de la jeunesse et des sports pour l’année 2016. Sauf que dans le rapport financier de la fédération, il est bel et bien mentionné dans la case recettes la réception de ladite subvention.

Le président de la FRMBB ne cesse pas aussi de rappeler à qui veut l’entendre qu’il paie de sa poche les déplacements et la concentration de l’équipe nationale. Pourtant beaucoup de ses membres l’accusent de détournement et ont même déposé une plainte contre lui qui a été ponctuée par une confrontation chez la police.

Or, lors du déplacement de la sélection à Dakar, la délégation marocaine n’avait pas pu payer les frais de séjour et ce à la veille du premier match. C’est l’entraineur Said Bouzidi qui l’affirme et qui, comble de l’ironie, ajoute qu’il a prêté de l’argent au président de la FRMBB pour régler cette facture.

Un véritable panier de crabes qui se déplacent sans responsable fédéral, ni médecin de l’équipe. Seul un photographe colle aux basques de nos basketteurs partout où ils se déplacent. Normal que le ministre crée une commission pour superviser tout cela, et surtout charge deux régisseurs pour contrôler tous les comptes de la FRMBB.

Par Hassan Benadad
A
A

Tags /


à lire aussi /

Basket-ball FRMBB
Basket-ball FRMBB

Basket: les joueurs de l’équipe nationale pourraient faire grève

Basket-ball basket
Basket-ball basket

Vidéo. Basket: les joueurs de l'équipe nationale accueillis en héros

Basket-ball Afrobasket
Basket-ball Afrobasket

En direct. Afrobasket: Tunisie-Maroc à 18h


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Les races n’existent pas

Cette France que nous aimons tant… haïr

Foot: l’esprit d’équipe

Et si on organisait notre propre Mondial?

les Lions encore arnaqués

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Kiosque

Les joueurs d'Al Hoceima expulsés d'un hôtel

WAC-Al Ahly bientôt reprogrammé

Le Raja défie Vita Club et Ebola

Super Mario ballotte en faveur de l'OM

Le WAC doit battre à nouveau les Sundowns

L'axe Casa-Rabat abritera les JA 2019

Budget négatif pour la RSB de Lekjaa

Patrick Mboma tacle Seedorf et Kluivert

Jawad Ziyat futur boss du Raja?

Nouveau challenge africain pour Sellami