Filinfo

Basket-ball

Salé n'ira pas en finale

© Copyright : DR
Championne d'Afrique, l'Association sportive de Salé, éliminée aujourd'hui par l'Ittihad Alexandrie (Égypte), voit son aventure s'achever en demi-finale de la coupe arabe des clubs champions de basket-ball.
A
A

L'Association sportive de Salé n'ira pas en finale de la coupe arabe des clubs champions de basket-ball. Finaliste de l'édition 2017, disputée à Salé, l'ASS est stoppée en demi-finale cette année.

Les hommes de Said Bouzidi se sont inclinés aujourd'hui contre une accrocheuse équipe de l'Ittihad Alexandrie (85-58). Ce soir, le tenant du titre, le cub Libanais du Homentmen, tentera d'éliminer son rival éternel le Beirut Club, pour une place en finale de la compétition. Les Corsaires de Salé, quant à eux, ont raté le coche une nouvelle fois, après avoir été finalistes en 2011, 2014, 2016 et 2017. 

 

 

 

 

Par Kebir Bhyer
A
A

Tags /


à lire aussi /

Basket-ball Coupe arabe des clubs champions
Basket-ball Coupe arabe des clubs champions

Salé se rapproche de son rêve


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Mais pourquoi choisissent-ils le Maroc?

Les races n’existent pas

Cette France que nous aimons tant… haïr

Foot: l’esprit d’équipe

Et si on organisait notre propre Mondial?

les Lions encore arnaqués

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Kiosque

Trois clubs sans stade fixe

Oussama Idrissi prochain Lion de l’Atlas?

Diego Simeone piste un gardien marocain

Les vérités de Luka Modric

Zakaria Hachimi passera l'hiver à l'AS FAR

Le FUS revalorise ses anciens joueurs

Lekjaa fait faux bond aux Lions de l'Atlas

Schumacher, tel père tel fils?

Les 15 secondes qui ont sauvé les Lions

La Fédération comorienne risque gros