Filinfo

Basket-ball

Vidéo. NBA: Cleveland et Boston sous le choc de la blessure d'Hayward

© Copyright : DR
Le coup d'envoi de la saison 2017/2018 du Championnat NBA entre Cleveland et Boston mardi a été marqué par la terrible blessure de Gordon Hayward qui disputait son premier match sous le maillot des Celtics.
A
A

Le retour très attendu de Kyrie Irving à Cleveland, quelques semaines après avoir tourné le dos à la surprise générale aux Cavaliers et à la superstar LeBron James, a été relégué au second plan.

Il n'a pas été conspué par les supporteurs de Cleveland ou malmené par ses anciens coéquipiers. Et pour cause, après un peu moins de six minutes de jeu, les joueurs de Cleveland et de Boston ont été saisis d'effroi lorsqu'ils ont vu la cheville gauche d'Hayward pliée selon un angle improbable.

Alors qu'il tentait de reprendre une passe d'Irving pour un dunk et que James s'était interposé pour l'empêcher de marquer, Hayward, 27 ans, est retombé lourdement sur sa jambe gauche.

L'ailier qui a quitté cet été Utah, son équipe depuis ses débuts NBA en 2010, et signé un contrat de 128 millions de dollars sur quatre ans avec les Celtics, est resté pendant de longues minutes allongé sur le parquet, le temps que sa jambe soit immobilisée et qu'il soit porté sur une civière.

"C'est la pire blessure que j'ai vue dans ma carrière", a admis Irving qui est resté longtemps prostré et bras dessus bras dessous avec des coéquipiers pendant que Hayward recevait des soins.

Après la rencontre, son entraîneur Brad Stevens a indiqué qu'il souffrait d'une double fracture avec luxation du tibia et de le cheville. La durée de son indisponibilité n'est pas encore connue.

(Âmes sensibles s'abstenir) 

Golden State se fait surprendre

Les Celtics ont sans surprise eu du mal à reprendre leurs esprits et ont rejoint les vestiaires avec un déficit de 16 points (54-38), mais ils ont redressé la tête en fin de 3e période et durant le 4e quart-temps pour mener de trois points (98-95) à une minute de la sirène.

Mais "King James" qui a disputé les sept dernières finales NBA, a sauvé son équipe avec un dunk et un panier à trois points pour finir la rencontre avec 29 points, 16 rebonds et 9 passes décisives.

"On a gagné, mais on a encore beaucoup de travail qui nous attend", a prévenu la superstar de la NBA après avoir donné à la fin de la rencontre une accolade à Irving qui a pourtant quitté Cleveland pour ne plus être dans l'ombre de "King James".

Dans l'autre rencontre de cette première journée de la saison régulière qui prendra fin an avril après 82 matches par équipe, le champion en titre et grand favori Golden State est tombé de haut. Les Warriors, qui ont reçu avant le match leur bague de champion NBA, se sont fait surprendre à domicile par les Houston Rockets 122 à 121.

Ils ont pourtant compté jusqu'à 17 points d'avance, mais Stephen Curry, auteur de 22 points, et ses coéquipiers ont laissé les Rockets revenir dans le match.

Sous l'impulsion de James Harden (27 pts), Houston a fini fort et est passé en tête pour la première fois à 44 secondes de la fin du temps réglementaire grâce à deux lancers francs de PJ Tucker.

Kevin Durant a cru avoir donné la victoire à son équipe avec un panier sur la sirène, mais le ballon était encore en contact avec sa main droite quand la sirène a retenti. "On n'a pas assez bien joué pour mériter la victoire", a admis Steve Kerr, l'entraîneur de Golden State.

Par Le360 (avec AFP)
A
A

Tags /


à lire aussi /

Basket-ball NBA
Basket-ball NBA

Les Golden State Warriors champions pour la deuxième fois consécutive

Basket-ball NBA
Basket-ball NBA

Vidéo. NBA: Golden State rejoint Cleveland en finale

Basket-ball NBA
Basket-ball NBA

Vidéo. NBA: Lebron en finale pour la 8e fois consécutive


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Corner. Task Force, tu ne tueras point!

Ce n’était pourtant qu’un match de foot

P’tit-pont. Mondial: le bonheur des quarts

Maroc 2026: le spot de la honte!

Hors jeu. Foot, c’est la guerre!

Kiosque

Mondial maroco-algérien? El Khalfi évasif

L'autocritique et la confiance de Dirar

Le FC Bâle intéressé par Ahaddad

La barbichette porte-bonheur de CR7

Le Maroc a gagné une équipe d’avenir

Les lions ont stressé le président portugais

Ça se gate entre Benatia et Hadji

Lions de l'Atlas: autopsie d'une élimination

Mondial 2030: Le Maroc en solo?

120 millions de dirhams pour le Mondial russe