Filinfo

Botola

Botola D1. 16e journée: le Raja vise la tête

Le Raja n'a pratiquement jamais réussi à déborder son adversaire. © Copyright : Le360
Le Raja croise le fer avec l'OCK, ce mercredi dans le cadre de la 16e journée de la Botola. Les Verts jouent pour la première place du classement contre ce qui est devenu leur nouvelle bête noire...
A
A
Le Raja joue l’OCK aujourd'hui au Complexe Mohammed V à 15h. Les Casablancais accueillent les Khouribgis dans le cadre de la 16e journée de la Botola. Le Raja est troisième du championnat avec 28 points à son compteur (8 victoires, 4 nuls et 3 défaites). L’OCK est 13e avec 16 points (4 v, 4 n et 7 d).

Une première place à rafler:

Vainqueur du WAC, samedi dernier lors du derby (1-2), le Raja doit garder la tête sur les épaules. Toute la pression sera sur Juan Carlos Garrido et ses hommes car en cas de victoire, les Casablancais seront leader du championnat.

En cas d’égalité ou de défaite ils resteront tout de même au contact du Hassania avec un ou deux points d’écart. Le plus gros enjeu pour les Verts c’est la première place.

Un mauvais sort à chasser:

Cela fait deux ans que le Raja n’a pas vaincu l’OCK à domicile. Les Verts échouent systématiquement à chaque fois qu’ils affrontent l’équipe de Khouribga à Casablanca. Il faut dire que de nombreux matchs se sont joués à huit-clos. Le 29 novembre 2015, le Raja est défait (1-2 Jawad El Yamiq inscrit d’ailleurs un doublé), Le 20 novembre 2016, score nul et vierge (0-0) et la saison écoulée, le 15 avril 2017, la bande à M’hammed Fakhir échoue (0-1).

Le club bidaoui aura l’occasion de briser ce qui fait mine de malédiction en remportant ce match ô combien important. La victoire, s’il y’en a une, aura un goût spécial à coup sûr.

Un match aller intrigant:

Le match aller était un des plus incroyables de la première moitié de saison. Le Raja et son hôte sont au coude à coude (1-1) quand, à la dernière minute, Abdelilah Hafidi réalise une passe millimétrée en direction de Mahmoud Benhalib, celui-ci se fait tacler de manière brutale et s’écroule. Pas d’avertissement, pas de cartons rouges, pas de penalty, juste un coup de sifflet final et environ trois semaines d’indisponibilité pour l’attaquant.

Cette scène a fait jaser et remit une couche sur les erreurs d’arbitrage et leur poids sur le destin des équipes. Sur le pré, les joueurs semblaient frustrés, sur les réseaux sociaux les supporters étaient remontés. Le match retour sera donc forcément particulier...

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /

Botola 2e journée
Botola 2e journée

Vidéo. Pas de vainqueur entre le Raja et le HUSA

Botola 2e journée
Botola 2e journée

Suivez en direct: HUSA-Raja à 16h

Botola 8e journée
Botola 8e journée

Vidéo. Tous les buts de la 8e journée


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

L'enfer du décor. Talib et le DHJ: ces dirigeants ingrats!

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Kiosque

Le DHJ repasse l'examen de la S.A

Le basket marocain à la dérive

Statu quo inquiétant au Wydad

Le Mondial 2030 divise en Espagne

Des à-côtés de Maroc-Cameroun

Le Maroc va à la CAN 2019

Les ambitions de Bounou deviennent réalité

Le foot anglais abat les barrières sexuelles

Le plan B de Naciri pour imposer Benzarti

Qui succédera au Raja de Casablanca?