Filinfo

Botola

Botola D1: l'AS FAR reçoit la RSB au complexe Moulay Abdellah

© Copyright : DR
L'AS FAR est de retour au complexe Moulay Abdellah. Après 3 semaines de travaux, le stade rouvre ses portes aux Militaires qui accueilleront vendredi prochain la Renaissance Sportive de Berkane pour le compte de la 8è journée de la Botola.
A
A

L'AS FAR retrouvera son enceinte vendredi prochain à l'occasion du match de la 8ème journée face à la RSB. Le complexe Moulay Abdellah ouvrira donc ses portes après la fin des travaux qui ont duré près de trois semaines.

Les Militaires avaient galéré après la fermeture du stade. Ils étaient dans l'obligation de recevoir leurs adversaires, à savoir le Wydad et le KACM, au stade Belvédère du FUS. Les coéquipiers d'Abderrahim Chakir s'étaient inclinés dans les deux rencontres ce qui avait d'ailleurs poussé les dirigeants à limoger Abdelmalek El Aziz et le remplacer par Aziz El Amri. Pour rappel, l'AS FAR est actuellement 9ème au classement avec 7 points, après deux victoires, un nul et trois défaites. 

Par Hajar Toufik
A
A

Tags /


à lire aussi /

Botola 21ème journée
Botola 21ème journée

Vidéo. Revivez l'écrasante victoire du Raja à Berkane

Botola 21e journée
Botola 21e journée

Vidéo. L’IRT reprend sa deuxième place

Botola 21e journée
Botola 21e journée

Vidéo. Renversant à Berkane, le Raja prend la seconde place


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Violence aveugle

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Maroc-Argentine rapportera gros

Le Raja pense déjà à la saison prochaine

Le coach des U23 confiant face à la RDC

Pour le Real, c’est Mbappé ou rien

La FRMF veut éliminer les U23 congolais

Pour Al-Nassr, Amrabat est sa propriété

Le Raja rationalise ses dépenses

Le Barça veut traire les supporters anglais

Les Camerounais traitent Ahmad de "corrompu"

L'affaire Karnass crée de nouveaux remous