Filinfo

Botola

Comment le Raja a raté le retour de Hadraf?

© Copyright : DR
Annoncé un temps du côté du Raja, Zakaria Hadraf a finalement préféré rejoindre la Renaissance Sportive de Berkane. L'ancien jdidi est sorti de son silence et a dévoilé les raisons de l'échec de son retour chez les Verts.
A
A

Alors qu'il était toujours sous contrat avec Damac FC, Zakaria Hadraf négociait depuis l'Arabie Saoudite son retour au Raja. Quelques jours après, l'attaquant de 29 ans a annoncé la résiliation de son contrat avec le club du golfe, prélude son come-back en Botola. 

À son retour au Maroc, Hadraf a rencontré les dirigeants du Raja, dans une réunion au cours de laquelle il a posé ses conditions financières, tout en demandant le réglement de ses arriérés de primes de signature non payés depuis la saison passée. 

Lire aussi: Zakaria Hadraf quitte l'Arabie Saoudite et se rapproche du Raja

Malgré plusieurs offres XXL de la part de plusieurs clubs marocains, Hadraf était favorable à un retour chez les Casablancais, avec lequels il a remporté la Coupe du Trône, la Coupe de la CAF et la Supercoupe CAF. 

“J'ai attendu pendant cinq jours un retour de la part des responsables du Raja après notre réunion, mais ils ne m'ont jamais contacté. Entre-temps, j'ai reçu un appel des dirigeants de Berkane qui m'ont fait une offre, j'ai immédiatement accepté vu que je n'ai pas reçu de réponse favorable de la part du RCA”, a expliqué Hadraf dans une déclaration accordée au site Kooora.

Rappelons que Zakaria Hadraf s'est engagé pour un an et demi avec les Oranges, tout comme Mouhcine Iajour, qui s'est également séparé de Damac FC après une courte aventure de six mois. 
 
Lire aussi: Officiel: la RSB double le duo Raja-Wydad et recrute Iajour et Hadraf

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Botola 12e journée
Botola 12e journée
Botola 12e journée

Direct: Raja-MCO à 19H


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous