Filinfo

Botola

Coulisses de l’assemblée générale du WAC

© Copyright : DR
Kiosque360. L’Assemblée générale du Wydad est passée comme une lettre à la poste. Seul bémol, elle a révélé, indirectement, un froid entre le président du WAC et le président de la FRMF.
A
A

L’assemblée générale ordinaire du Wydad de Casablanca qui s’est tenue vendredi dernier a été marquée par l’absence de 56 adhérents, sur les 124 invités à y participer. En tout, ils n’étaient que 68 à avoir fait le déplacement. La salle regorgeait de journalistes, 87 exactement, qui étaient plus nombreux que les adhérents du club casablancais.

A l’exception de Boubker Jdahim, les anciens présidents, à l’image de Akram, Sentissi, El Manjra, El Fechtali et bien d’autres, ont brillé par leur absence. Toutefois, le bureau dirigeant, ainsi que les membres de l’association des anciens joueurs du Wydad étaient présents, pouvait-on lire dans les colonnes du quotidien arabophone Al Akhbar daté du 26 mars.

Compte tenu de cette situation, il était normal de voir le parlement du Wydad voter favorablement, à l’unanimité et sans aucune abstention, les rapports financier et moral. D’ailleurs, même les quelques rares intervenants ont tenu à féliciter le parcours et les exploits réalisés par le club et que le président a lui-même initiés.

Les seules critiques émises, concernaient les maladresses et les problèmes de gestion de Casa Event, qui gère le complexe Mohammed V. Sinon, aucune observation, n’a été faite sur les réserves relevées sur le rapport financier et qui portaient sur l’envolée des charges d’équipement, l’absence de quelques factures et justificatifs comptables et la non-imposition des salaires des joueurs et dirigeants du club.

Pour sa part, le président du WAC, Saïd Naciri, a profité de l’événement pour envoyer des signaux positifs aux supporters du club, notamment les ultras Winners, leur proposant de tourner la page, et entamer une nouvelle relation basée sur la coopération mutuelle.

Toujours en relation avec le président, le quotidien Al Massae du même jour révèle un froid entre le président des rouges et le président de la FRMF. En effet, selon le quotidien, Said Naciri voit d’un mauvais œil la fait qu’il n’a pu participer à aucun événement de soutien de la candidature du Maroc pour l’organisation du Mondial 2026. Mais si rupture entre les deux hommes il y an elle serait liée, selon le quotidien, à leurs appartenances politiques divergentes, avec la disgrâce du PAM, parti de Saïd Naciri, et la montée en puissance du RNI, parti de Fouzi Lekjaa.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /

Botola Derby
Botola Derby

Vidéo. Ziyat tire à boulets rouges sur Naciri

Botola Derby
Botola Derby

Les Ultras unis contre un derby à Marrakech

Botola Wydad de Casablanca
Botola Wydad de Casablanca

Info360: Benzarti sur le banc du WAC samedi


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Voici les conditions du retour des tifos dans les stades

Tanger va-t-il éliminer le Zamalek?

Les réserves d’Infantino sur le Mondial 2030

Cristiano Ronaldo ou «Monsieur Finales»

Le mercato non prolongé cette année

La Coupe du monde des clubs au Maroc?

L’OCS ne paiera pour ses hooligans

Gerard Piqué, le futur président du Barça

La ville ocre, capitale du football mondial

Les arbitres marocains à l'heure de la high tech