Formulaire de recherche

Derby. Benzarti se dit responsable de la défaite et Guarido ne veut pas parler du titre

Mi-temps derby 123 (Benoun, Jbira, HAdraf, Garrido, Arbitre)

© Copyright : Adil Gadrouz

Posté le 11/02/2018 à 22h55 par Ismail El Fassi

Kiosque360. Le Raja de Casablanca s’est imposé face à son rival éternel, le Wydad, lors du premier derby de l’année. Les deux entraîneurs ont réagi après ce match au sommet.

Ce samedi se jouait, en match retard, le premier derby de la saison opposant le Wydad de Casablanca au Raja. Ce sont les verts qui ont été les plus forts durant cette rencontre et ont gagné par 2 buts contre 1. Dans son édition du 12 février, le quotidien arabophone Al Akhbar a rapporté les déclarations des deux entraîneurs.

Fouzi Benzarti, le nouveau coach du Wydad, qui jouait son premier match, explique qu’il est responsable de cette débâcle. Il ajoute qu’il n’a pas eu assez de temps pour s’habituer aux joueurs et au club, d’autant plus que de nombreux joueurs étaient avec la sélection marocaine qui a remporté le CHAN dimanche dernier.

Pour lui, ces derniers ont cumulé beaucoup de fatigue suite à l’enchainement des matchs. Et pourtant, estime Benzarti, le Wydad a eu plusieurs occasions pour marquer mais il manquait un peu de concentration et de réussite aux joueurs. «C’est une défaite très difficile à digérer car d’un côté c’est mon premier match sur le banc du WAC et c’est face à notre rival éternel», ajoute l’entraîneur tunisien.

De son côté, Juan Carlos Garrido, le technicien espagnol des Verts a exprimé sa joie après avoir gagné face aux champions d’Afrique en titre. C’est la meilleure façon pour retrouver la Botola et sa deuxième phase qui commence le mercredi pour le Raja. Le coach des verts a été très satisfait de l’état d’esprit de ses joueurs qui ont pu revenir à la marque et s’imposer à la fin. Juan Carlos Garrido estime aussi qu’il est encore très tôt pour parler du titre, car il reste des matchs difficiles et la deuxième partie de la saison est très souvent décisive.

Posté le 11/02/2018 à 22h55 Par Ismail El Fassi