Filinfo

Botola

Hasbane assure que sa rencontre avec Bourdika n’était pas prévue

© Copyright : DR
Kiosque360. Les versions divergent à propos de la rencontre qui a réuni Said Hasbane, le président actuel du Raja, atour d’un café, avec Mohammed Boudrika, son prédécesseur.
A
A

Depuis le report de l’assemblée générale tant attendue du Raja, une photo sur les réseaux sociaux fait beaucoup parler d’elle. Sur le cliché, on peut voir Said Hassban, le président actuel du Raja, autour d’un café avec Mohamed Boudrika, son prédécesseur. Cela dit, cette photo n’a pas été du goût de tous les rajaouis et chacun a interprété la rencontre comme étant secrète après une AG annulée.

Dans son édition du week-end des 9 et 10 septembre, le quotidien Al Massae a donné la parole au président du Raja pour s’expliquer.

Pour Hasbane, la rencontre n’était pas prévue et la discussion n’a pas porté sur l’avenir du club, contrairement à ce que son prédécesseur a expliqué aux médias. «Boudrika m’a interpelé au sujet de sa carte d’adhérent. Je lui ai clairement expliqué que ma décision ne changera pas et c’est une décision du comité du club. C’est pour cela que je ne pouvais pas donner une suite favorable à sa requête et rien ne justifie que je lui remette sa carte», précise Said Hasbane.

De l’autre côté, des sources proches de Boudrika présentent une autre version. Pour l’ancien patron des verts, la rencontre avait comme principal sujet l’avenir du club et comment trouver une solution qui convienne à tout le monde.

Par ailleurs, une autre différence de taille existe entre le discours des deux Rajaouis. L’ancien président affirme que c’est bien lui qui a pris l’initiative pour rencontrer Hasbane, alors que ce dernier explique que ce n’était pas prévu. Pour Bourdrika, il fallait trouver une solution pour que la situation du club n’empire pas. Selon lui, le club se dirige vers une catastrophe et il y a de fortes chances qu’il soit géré avec deux comités différents.

Par Fayçal Ismaili
A
A

Tags /


à lire aussi /

Botola Aouzal
Botola Aouzal

Mohamed Aouzal: "Hasbane croyait qu'il présidait le Real Madrid, et non le Raja"

Botola crise du raja
Botola crise du raja

Hasbane: "C'est Boudrika qui m'a empêché de bosser"

Botola crise du raja
Botola crise du raja

Hasbane quitte le Raja, Aouzal décide des priorités


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Les races n’existent pas

Cette France que nous aimons tant… haïr

Foot: l’esprit d’équipe

Et si on organisait notre propre Mondial?

les Lions encore arnaqués

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Kiosque

La CAF fait le bilan de l’Afrique au Mondial

Joueurs africains: le niet de Lekjaâ

L’AG de la FRMF menacée de report

Les "petits défauts" de Kylian Mbappé

Le Raja retrouve ses sensations africaines

Macron confisque le sacre des Bleus

Le WAC déjà qualifié pour 2019?

El Haddad tiraillé entre Turquie et Golfe

Un trou béant dans le gazon

Azaro exige un gros salaire à Al Ahly