Filinfo

Botola

Hassania d'Agadir, les raisons de la crise

© Copyright : DR
Changement d'entraîneur ne rime pas toujours avec nouveau départ. Le Hassania d'Agadir en sait quelque chose, lui qui traverse une crise de résultats sans précédent, malgré la présence du général M'hamed Fakhir. Analyse de la période trouble traversée par les Soussis.
A
A

Le flop M'hamed Fakhir

Limogé par la direction du Hassania d'Agadir après avoir perdu la finale de la Coupe du Trône face au TAS, Miguel Angel Gamondi a été remplacé par M'hamed Fakhir, qui connaît d'ailleurs bien le club puisqu'il l'a déjà entraîné dans le passé. Avec le HUSA, le Général a remporté deux fois de suite le championnat (2002 et 2003). 

Alors que Fakhir est arrivé pour faire sortir le club de sa mauvaise passe, la réalité fut tout autre. Depuis sa nomination sur le banc du HUSA l'équipe présente un triste bilan: trois victoires, dont deux en Coupe de la CAF, deux nuls et cinq défaites. 

En effet, sur les sept derniers matchs de Botola joués, le Hassania sous les commandes de Fakhir n'a récolté que quatre points sur 21 possibles. Le meilleur résultat des Soussis reste une victoire (3-1) contre le Raja Beni Mellal, lanterne rouge et toujours sans la moindre succès depuis le début de la saison. 

Fakhir et le Hassania ont cumulé les défaites. D'abord sur le terrain du Raja (2-1), puis à domicile (0-1) contre le Rapide Oued Zem. L'Olympique de Safi n'a également pas laissé filer les trois points devant son public (2-0). Le Youssoufia de Berrechid s'est amusé en infligeant un cinglant (3-1) au HUSA, en plus de la nouvelle défaite d'hier sur le terrain du FUS de Rabat (1-0). 

La situation est encore plus préoccupante pour le coach le plus titré du Maroc, qui connaît son pire début avec un club en 20 ans de carrière. 

Une défense fébrile

Le Hassania éprouve cette saison les pires difficultés à défendre. Les statistiques en témoignent. À sa décharge, M'hamed Fakhir essaye de composer avec une infirmerie pleine à craquer. Près de neuf joueurs sont indisponibles. Mais au-delà des absences, le collectif est profondément touché moralement, quant on sait que le club, qui terminé la saison passée avec la meilleure défense (22 buts), a encaissé 14 buts après 11 matchs joués.

Gamondi, un licenciement injuste? 

Arrivé en 2016, Miguel Angel Gamondi a quitté le HUSA en novembre dernier. Après avoir supervisé la direction technique du club, il a pris les commandes de l'équipe première. Au cours de sa mission, cet élève de feu Oscar Fullone a connu des hauts et des bas, mais le point marquant de son passage à Agadir reste d'avoir mené les Gadiris en quarts de finale de la Coupe de la CAF 2019, pour la première fois de leur histoire. 

Gamondi a également mené l'équipe vers la finale de la Coupe du Trône, perdue (2-1) contre le TAS de Casablanca. Au-delà des conflits internes, l'Argentin a laissé l'équipe avec quatre points en championnat après trois matchs joués (une victoire, un nul et une défaite). 

À quoi faut-il s’attendre ?

Si lors des cinq dernières années, le Hassania d'Agadir a toujours terminé la première partie de la saison dans le top 10, les hommes de Fakhir sont actuellement 14e de Botola avec 9 points. Le HUSA va devoir rapidement se ressaisir, au risque de vivre une année morose.

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous