Formulaire de recherche

KACM: El Bahja tire à boulets rouges sur l’arbitrage

bahja

© Copyright : DR

Posté le 13/02/2017 à 21h40 par Ismail El Fassi (Mise à jour le 14/02/2017 à 15h46)

Kiosque360. A peine installé dans le fauteuil d’entraîneur du Kawkab de Marrakech, Ahmed El Bahja, qui a concédé une défaite ce week-end, a critiqué l’arbitrage qui aurait favorisé son adversaire, la Renaissance sportive Berkane de Berkane, le club de Fouzi Lekjaa.

«Nous avons affronté deux adversaires : la Renaissance sportive  de Berkane (RSB) et l’arbitre». C’est en substance la déclaration de l’entraîneur du KACM, Ahmed El Bahja, rapportée par le quotidien Al Massae du 14 février, suite à la défaite de son équipe contre le club berkani.

Al Bahja a profité de l’occasion pour déclarer à qui de droit que les arbitres sont sous pression quand ils jugent des matchs où est engagée l’équipe de la RSB. Une flèche décochée en direction du président de la FRMF, Fouzi Lekjaâ, qui préside également la RSB.

L’autre cible du coup de gueule d’El Bahja, rappelle Al Massae, est l’attaquant vedette des Marrakchis, Mohamed Lafquih, qui a été écarté de l’effectif en raison d’un manque de discipline et de comportements contraires à l’esprit du KACM.

Pour rappel, le club marrakchi s’est incliné devant le RSB (2-1). Lors de cette rencontre comptant pour la 17e journée de la Botola et qui se déroulait le dimanche au Grand Stade de Marrakech, ce sont les visiteurs qui ont ouvert la marque grâce à Youssef Ettourabi à la 19e minute de jeu. Les poulains d’Ahmed El Bahja vont revenir au score dans la deuxième phase par une réalisation d’Abdelilah Amimi qui a profité d’un passage à vide de la défense adverse pour relancer les siens (59e). Une dizaine de minutes plus tard, Lahcen Akhmis profitera d’une sortie hasardeuse du gardien du KACM pour donner l’avantage à la RSB (70e).

Une défaite qui vient compliquer la situation du KACM qui occupe la 12e place du classement général avec seulement 18 points, tandis que la RSB est à 5 points seulement du leader, le Difaâ d’El Jadida (DHJ). En plus des mauvais résultats, le KACM est en proie à une crise financière qui avait poussé les joueurs à menacer de débrayer à deux jours de la reprise du championnat en raison du non-respect par le club de la promesse de leur verser le salaire du mois de décembre, les primes de matchs, les primes de signatures et les loyers des appartements occupés par les éléments de l’équipe. El Bahja aura du pain sur la planche pour redresser la barre.

Posté le 13/02/2017 à 21h40 Par Ismail El Fassi