Formulaire de recherche

La FRMF renvoie dos à dos Fakhir et Hasbane dans une affaire de sous

fakhir hasbane

© Copyright : DR

Posté le 11/10/2017 à 22h51 par Mohammed Ould Boah (Mise à jour le 11/10/2017 à 23h01)

Kiosque360. L’ancien entraîneur du Raja, M’hamed Fakhir réclame 9.2 millions de dirhams, car il se dit victime d’un licenciement abusif de la part de Said Hasbane, président du club vert. Ce dernier affirme que Fakhir a plutôt démissionné de son poste. Saisie, la FRMF préconise une solution amiable.

La Commission des litiges de la Fédération royale marocaine de football a reçu la semaine dernière une plainte déposée par M’Hamed Fakhir, ancien entraîneur du Raja (saison 2016). Dans cette plainte, il exige du club casablancais le versement de plus de 9 millions de dirhams, qui représenteraient les deux ans de salaires qui restent de son contrat, rompu abusivement selon lui. Sans parler des primes de classement (3e de la Botola) et autres dommages et intérêts.

Pour le Raja, M’Hamed Fakhir a présenté une démission écrite, bien avant la fin de la saison dernière, même s’il est y revenu là-dessus, avant que le Raja ne décide de mettre fin à ses fonctions lors de la dernière journée de la Botola.

Face à cet imbroglio juridique, le quotidien Al Ahdath Al Maghribia du jeudi 12 octobre rapporte que la FRMF a provisoirement renvoyé les deux parties dos à dos. Elle leur a demandé d’essayer de trouver un terrain d’entente entre eux pour résoudre ce litige à l’amiable. Au cas où aucune solution ne se dégagerait, ce qui est fort probable vu les problèmes financiers actuel que vit le Raja, la FRMF serait dans l’obligation de trancher dans le lard.

Il faut rappeler que le Raja est poursuivi dans plusieurs affaires d’impayés, comme pour les primes du joueur Youssef El Kaddioui, actuellement devant la FRMF, et celles traitées par la FIFA en faveur du Tunisien Khalid El Korbi et du Ghanéen Mohamed Yakubu… Des affaires héritées de la gestion de Mohamed Boudrika, ancien président du Raja, et que le club doit régler avant la fin de ce mois d’octobre.

Posté le 11/10/2017 à 22h51 Par Mohammed Ould Boah