Filinfo

Botola

Les dirigeants du KACM assument leur échec

© Copyright : DR
Kiosque360. Le KACM connaît l’une de ses pires saisons en Botola Pro D1. Le comité du club a organisé une conférence pour expliquer cette situation.
A
A

 
La situation du KACM de Marrakech ne s’arrange pas. Dans une conférence de presse organisée par les dirigeants du club, ils ont avoué leur échec. Sur les pages sportives du quotidien arabophone Al Akhbar daté du 3 avril, un article fait le compte rendu de cette rencontre. Présent aussi à cette conférence, l’ancien président du club, Fouad El Ouarzazi, a estimé que l’actuel comité devrait assumer ses responsabilités. Pour lui, le plus important actuellement c’est de sauver le club qui a baigné dans plusieurs crises financières.

Nouaim Radi, le responsable communication au KACM, a été le plus virulent durant cette conférence, selon nos confrères d’Al Akhbar. Le chargé de communication n’a pas hésité à tirer sur toutes les parties du club qui estime collectivement responsables de l’actuelle faillite du KACM. Il s’agit des dirigeants, des joueurs et même du public. Par ailleurs, il n’a pas hésité à envoyer des piques aux autorités de la ville ocre qui n’ont pas apporté toute l’aide dont le club avait besoin.

Le président actuel, Mohsine Marbouh, a expliqué que son bureau a tenté de gérer cette situation difficile malgré toutes les difficultés, financières notamment, qu’il a rencontrées. Selon lui, plusieurs personnes ont essayé et essayent toujours de mettre les bâtons dans les roues du KACM, alors que le club se dirige directement vers la deuxième division. Avant de conclure, Mohsine Marbouh a énuméré les problèmes qu’il a hérités à son arrivée à la tête du club marrakchi. Dans un premier temps, c’est l’asphyxie financière depuis le départ de plusieurs sponsors et le refus du Conseil de la ville de lui débloquer les subventions. Ensuite, c’est le volet technique et le changement répétitif des entraîneurs que le président assume et explique par les mauvais résultats cumulés par ses techniciens. Enfin, la dernière participation à la Coupe de la Confédération africaine qui a eu un effet négatif sur l’état physique des joueurs et sur les finances du KACM.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /

Botola Kawkab de Marrakech
Botola Kawkab de Marrakech

Le stade El Harti, un danger pour les riverains?

Botola Mercato
Botola Mercato

Mercato: la FRMF exige des garanties financières aux clubs

Botola Olympic de Safi
Botola Olympic de Safi

OCS: un appel au don fait polémique


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Mais pourquoi choisissent-ils le Maroc?

Les races n’existent pas

Cette France que nous aimons tant… haïr

Foot: l’esprit d’équipe

Et si on organisait notre propre Mondial?

les Lions encore arnaqués

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Kiosque

L’effet Ziyat se fait déjà ressentir au Raja

Les tickets WAC-Sétif acquis au forceps

Neuf joueurs du MAT portés disparus

Pérez veut une finale contre le Barça

Le Mondial moins coûteux que la Botola

Le boxeur Aït Moussa tué par le laxisme

El Harti interdit d'accueillir des matchs

Mo Salah loue l'unité au sein des Reds

Sektioui veut quitter le navire wydadi

"Donor Idor!",le #hashtag casablancais