Formulaire de recherche

Les dirigeants du WAC se veulent rassurants sur l'avenir du club

TALAL wYDAD

© Copyright : DR

Posté le 05/01/2018 à 22h31 par Fayçal Ismaili (Mise à jour le 05/01/2018 à 23h59)

Kiosque360. Après avoir remporté le prix du meilleur club africain pour l’année 2017, les dirigeants du Wydad promettent un retour rapide des bons résultats.

Le Wydad de Casablanca a remporté le prix de meilleur club africain lors de la cérémonie CAF Awards 2017 organisée par la Confédération africaine de football (CAF) au Ghana. Dans son édition du week-end 6 et 7 janvier, le quotidien arabophone Al Massae explique que le club bidaoui a devancé le club mythique d’Al Ahly d’Egypte et le TP Mazembe du Congo. Cette distinction vient recompenser le dernier titre remporté par le WAC, la Ligue des champions africaine. D’ailleurs, Mohammed Talal, le trésorier du club, a expliqué dans les colonnes du quotidien que le Wydad est revenu en force sur l’échiquier du football continental.

Ce dernier ajoute que le Wydad connaît une notoriété de plus en plus importante à l’échelon de l’Afrique. Plusieurs journalistes ont d’ailleurs été intrigués par la baisse de régime du club depuis la fin de la Ligue des champions. «Le WAC ne peut pas être une exception, et le passage à vide se terminera lors de la deuxième phase du championnat», a répondu Mohammed Talal. De son côté, le président du club casablancais, Saïd Naciri, s’est voulu tout aussi rassurant en promettant un retour des bons résultats très prochainement.

Durant la même cérémonie de la CAF, le technicien marocain Lhoucine Ammouta a été classé deuxième meilleur entraîneur du continent. C’est le sélectionneur de l’Équipe nationale égyptienne, l’Argentin Hector Cuper, qui a remporté le prix, après avoir décroché la qualification à la prochaine Coupe du monde. L’Égyptien Mohammed Salah, l’attaquant de Liverpool a reçu le Ballon d’Or africain durant cette cérémonie. Les deux Wydadis, Achraf Bencharki et Mohammed Ounajem ont été sélectionnés dans l’équipe-type africaine pour l’année 2017.

Posté le 05/01/2018 à 22h31 Par Fayçal Ismaili