Filinfo

Botola

Les supporters wydadis applaudissent le FUS et s’en prennent aux joueurs du WAC

© Copyright : DR
Kiosque360. La défaite concédée par le Wydad de Casablanca face au FUS de Rabat, dimanche au Complexe Mohammed V (1-3), a mis le public casablancais dans tous ses états. C’est la faute à un FUS new-look, bien applaudi d'ailleurs, et qui a donné une belle leçon de foot au champion en titre.
A
A

Jets de bouteilles, de fumigènes, insultes… ont copieusement fusé au Complexe Mohammed V de Casablanca dès le coup de sifflet final de la rencontre WAC-FUS de dimanche dernier, en clôture de la première journée de la Botola D1.

Dans son édition du mardi 12 septembre, le quotidien Assabah décrit un climat d’émeutes sur les gradins du stade casablancais. Les joueurs du Wydad et le staff ont été pris à parti par un public en colère qui leur jetait tout ce qui lui tombait sous les mains, et les traitait de tous les noms d’oiseaux. Les joueurs wydadis ont été même contraints de se rassembler au milieu du terrain sous haute protection en attendant le passage de la tempête.

Il faut dire que le Wydad a été surpris d’entrée de jeu par le Fath de Rabat qui a présenté une équipe new-look, dont l’effet de surprise s’est manifesté par un premier but dès la 5e mn, avant de doubler, puis de tripler la mise. Les hommes de Walid Regragui, profitant du sang neuf insufflé par le recrutement durant ce mercato, en particulier du virevoltant Lamine Diakité, l’homme du match selon Assabah, ont donné du fil à retordre à leurs adversaires. De même, les autres nouvelles recrues du FUS comme Saad Aït Khorsa, Hamza Semmoumy et Brahim El Bahraoui ont parfaitement tenu leur rang.

A tel point que cette équipe plaisante a fini, vers la fin du match, par faire pencher les cœurs wydadis de son côté, ce qui a été matérialisé par les applaudissements nourris du public casablancais en faveur des Rbatis.

Mais, revers de la médaille, les mauvais comportements du public casablancais à l’encontre des joueurs du Wydad et de son staff technique, ainsi que l’usage de fumigènes au cours de la rencontre risquent d’entraîner de lourdes sanctions à l’encontre du club de Said Naciri.

Démoralisant pour une équipe qui s'apprête à faire un long voyage vers l’autre bout de l’Afrique pour y affronter, dimanche prochain, le club sud-africain de Sundowns Mamelody en match aller des quarts de finale de la Ligue des champions africaine. Le FUS, quant à lui, a bien préparé sa réception du club Sfaxien (Tunisie) samedi prochain à Rabat en match aller des quarts de finale de la Coupe de la CAF.

Par Mohammed Ould Boah
A
A

Tags /


à lire aussi /

Botola Wydad
Botola Wydad

Un joueur du Wydad porté disparu

Botola Mercato
Botola Mercato

Mercato: Badi Aouk n’a pas signé au WAC

Botola Mercato
Botola Mercato

Mercato. Wydad: Brahim Nakkach prolonge


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Les races n’existent pas

Cette France que nous aimons tant… haïr

Foot: l’esprit d’équipe

Et si on organisait notre propre Mondial?

les Lions encore arnaqués

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Kiosque

Le Raja en déplacement périlleux à Abidjan

L'Angleterre veut truster le Mondial 2030

Ouvriers de Qatar 2022, un souci mondial

Le WAC vise la tête du groupe C

Le DHJ de Talib défie le Sétif de Taoussi

La FIFA interdit les retards de salaires

Le Real, c'est l'Eden pour Hazard

La Maroc s'en sort avec une médaille d'or

Le MAT tourne la page Abroun

Botola: l'inégalité des chances programmée