Filinfo

Botola

L’IRT paie cash à l’OCS son nul contre le WAC

© Copyright : DR
Kiosque360. Le nul entre le WAC et l’Olympique de Safi a son prix. Des émissaires de l’IRT, nouveau champion du Maroc grâce justement à ce nul, ont remis un montant de 200.000 dirhams aux joueurs de l’OCS en guise de récompense. Légal ou pas, le débat est ouvert.
A
A

Dans son édition du 15 mai, le quotidien arabophone Al Massae est revenu sur un fait inédit qui s’est passé lors de la 29e journée de Botola Pro. Cette même journée a vu l’Ittihad de Tanger s’adjuger le titre de champion du Maroc pour la première fois de son histoire, après un laborieux match nul concédé par le Wydad à Safi.

Le quotidien révèle que les joueurs de l’Olympique Club de Safi auraient touché 200.000 dirhams, après le match nul imposé au WAC, samedi dernier au stade Al Massira. Cette somme a été remise aux joueurs de Safi, en guise de récompense par l'IRT, pour avoir mis en échec son concurrent direct au titre.

Al Massae ajoute que les joueurs de l’OCS étaient au courant de ce qui les attendait s’ils venaient à réaliser un bon résultat face au Wydad de Casablanca. Ainsi des intermédiaires de l’Ittihad de Tanger auraient transmis le message à un des joueurs qui, pour sa part, l'a relayé auprès de ses coéquipiers.

Les intermédiaires de l’IRT auraient d’abord essayé de négocier avec les responsables du club, mais ces derniers leur ont fermé la porte. Les dirigeants ont jugé une telle proposition déplacée, d’autant plus que leur équipe concourrait pour une place qualificative à l’une des compétitions africaines.

C’est ainsi que les intermédiaires de l’IRT ont finalement décidé de contacter directement un joueur de l’OCS, que la source du quotidien arabophone s’est abstenue de révéler l’identité.

Selon des sources proches de l’OCS, les intermédiaires ont effectivement remis la somme promise à deux joueurs, ce dimanche. A charge pour ces derniers de la partager ce mardi avant la reprise des entrainements.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /

Botola Ittihad de Tanger
Botola Ittihad de Tanger

Après Babatunde, la loi des étrangers fait une autre victime

Botola Ittihad de Tanger
Botola Ittihad de Tanger

Botola: Tanger fête son premier titre dans l’hystérie

Botola Olympic de Safi
Botola Olympic de Safi

OCS: un appel au don fait polémique


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Mais pourquoi choisissent-ils le Maroc?

Les races n’existent pas

Cette France que nous aimons tant… haïr

Foot: l’esprit d’équipe

Et si on organisait notre propre Mondial?

les Lions encore arnaqués

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Kiosque

Le Mondial moins coûteux que la Botola

Le boxeur Aït Moussa tué par le laxisme

El Harti interdit d'accueillir des matchs

Mo Salah loue l'unité au sein des Reds

Sektioui veut quitter le navire wydadi

"Donor Idor!",le #hashtag casablancais

Un gros salaire pour Nasser Larguet?

Bale se réjouit d'un Real sans CR7

Lekjaa veut plus de trophées africains

Fathi Jamal vertement pris à partie