Filinfo

Botola

Raja. Hasbane: "Jamais sans mon chèque"

© Copyright : DR
Kiosque360. Le président du Raja est déterminé à ne pas lâcher les rênes du club tant qu’il n’a pas récupéré son argent. L’AG reportée à vendredi prochain s’annonce périlleuse, et risque de connaitre l’élection surprise de Mohamed Saghrour.
A
A

Finalement, l’AG du Raja prévue lundi dernier a été reportée au vendredi 12 janvier. Officiellement, aucun lieu n’a été trouvé pour accueillir cette réunion décisive pour l’avenir du club, indique Al Akhbar du 10 janvier. Mais le quotidien précise que la vraie raison de ce camouflet programmé est à chercher du côté de Said Hasbane. Ce dernier aurait imposé comme condition sine qua non à son départ, de récupérer un chèque libellé du montant de 5 millions de dirhams.

Une somme qui représente le total des salaires qu’il a versés à sept joueurs avant leur départ pour Ifrane, en été dernier, en vue d’y effectuer un stage de pré-saison. Des chèques qui sont restés impayés. Pour débloquer la situation, Mohamed Saghrour, candidat à la présidence du club a proposé de payer les salaires des joueurs en contrepartie du départ de Said Hasbane.

Pour rappel, le jour de l’AG prévue le 8 janvier, Hasbane a disparu sous prétexte qu’aucun hôtel n’est disponible pour accueillir l’événement. Résultat: il a déclenché la colère des supporters et adhérents qui ont décidé de se déplacer en masse pour assister à l’AG du vendredi au risque de voir se produire des heurts. Hasbane a également publié le rapport financier de la saison 2016-2017 sur le site du Raja dimanche, ou il estime la dette du club à 250 MDH.

Pour l’instant, seul Mohamed Saghrour s’est porté candidat dans les délais et il présentera la liste des membres du comité du club avant vendredi. Alors que la candidature de Ali Hamdi a été refusée sous prétexte qu’elle contient des noms d’adhérents radiés du club. De son côté, l’ancien président du Raja, Mohammed Boudrika, est intervenu sur les ondes d’une radio locale pour accuser Hasbane d’être dans l’incapacité de trouver les fonds nécessaires afin de renflouer les caisses du club.

Par Fayçal Ismaili
A
A

Tags /


à lire aussi /

Botola Aouzal
Botola Aouzal

Mohamed Aouzal: "Hasbane croyait qu'il présidait le Real Madrid, et non le Raja"

Botola crise du raja
Botola crise du raja

Le total des dettes du Raja s’élève à 100 millions de dirhams

Botola crise du raja
Botola crise du raja

Raja: Aouzal demande aux joueurs de renoncer à 40% de leur dû


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Corner. Task Force, tu ne tueras point!

Ce n’était pourtant qu’un match de foot

P’tit-pont. Mondial: le bonheur des quarts

Maroc 2026: le spot de la honte!

Hors jeu. Foot, c’est la guerre!

Kiosque

Mondial maroco-algérien? El Khalfi évasif

L'autocritique et la confiance de Dirar

Le FC Bâle intéressé par Ahaddad

La barbichette porte-bonheur de CR7

Le Maroc a gagné une équipe d’avenir

Les lions ont stressé le président portugais

Ça se gate entre Benatia et Hadji

Lions de l'Atlas: autopsie d'une élimination

Mondial 2030: Le Maroc en solo?

120 millions de dirhams pour le Mondial russe