Formulaire de recherche

Raja: Jamaleddine El Khalfaoui, candidat officiel des «putschistes»

Jamaleddine El Khalfaoui

© Copyright : DR

Posté le 03/09/2017 à 21h23 par Fayçal Ismaili

Kiosque360. En prévision de l’AGE qui aura lieu le 6 septembre, le camp des anti-Hasbane mise sur la candidature de Jamaleddine El Khalfaoui pour écarter l’actuel président. De son côté, Said Hasbane se bat sur le terrain de la légalité dans le but de faire capoter cette AGE décisive.

Tout semble fin prêt pour préparer la succession de Said Hasbane à la tête du Raja lors de l’AGE décidée par les putschistes du club et qui se tiendra le 6 septembre. Selon une source du quotidien Al Akhbar dans son édition du 4 septembre, le comité chargé de préparer cette AG extraordinaire, qui s’annonce houleuse, a reçu la candidature de Jamaleddine El Khalfaoui et l’a déjà validée.

Al Akhbar indique que toutes les conditions sont réunies pour réussir cette AGE et tourner définitivement la page de l’actuel président. Or Said Hasbane et les adhérents qui le soutiennent crient à l’irrégularité de cette AG, nulle et non avenue selon eux, et s’attachent mordicus à la date du 19 septembre, date à laquelle le club va tenir son AG ordinaire.

Pour brouiller plus les cartes, Al Akhbar rapporte que l’ancien président du Raja, Mohamed Boudrika, aurait contacté les «putschistes» et leur a exprimé sa volonté d’adhérer au club après en avoir été chassé par Hasbane, et compte même se présenter à l’élection du poste de président.

Al Akhbar poursuit que les adhérents qui veulent en découdre avec Hasabane ne voient aucun inconvénient à ce que Boudrika et son ancien bras droit, Rachid Bousairi, assistent à cette AGE du 6 septembre.

Pour resserrer l’étau sur les tombeurs de Hasbane, le Raja a envoyé un courrier officiel à l’intention de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) où il est indiqué que l’ancien président Abdelhamid Souiri ne représente aucunement le club au sein du Comité exécutif de la fédération.

Une décision prise en réaction aux rumeurs faisant état d’un possible soutien d’Abdelhamid Souiri et Mohamed Aouzal à la candidature Jamaleddine El Khalfaoui.

Posté le 03/09/2017 à 21h23 Par Fayçal Ismaili