Formulaire de recherche

WAC: la grande purge

Wydad à Dubaï

© Copyright : DR

Posté le 11/01/2018 à 22h40 par Fayçal Ismaili

Kiosque360. Juste après l’annonce de la démission du coach Houcine Ammouta, le président Said Naciri a déclenché une vague d’actions pour remettre de l’ordre dans la maison wydadie, qui traverse une grave crise après une année 2017 sabbatique.

«J’ai été poussé à la sortie par des individus qui ne désiraient pas que je reste au club. Je souhaite une bonne continuation au Wydad». C’est la seule déclaration publique du coach Houcine Ammouta sur son compte Facebook après l’annonce de sa démission par le WAC, indique Al Akhbar du 12 janvier.

Dans sa chute, Houcine Ammouta a entraîné avec lui son adjoint Rachid Benmahmoud, le préparateur physique Abdellatif Laftouh, l’entraîneur des gardiens Abdelaziz Amdoui, le médecin Alae Eddine Rahali, le kinésithérapeute Mohamed Mousaïd et le masseur Tijani Mkaki.

Mais le départ de Ammouta et son staff aura un coût pour le Wydad, puisque l’entraîneur a exigé un chèque de 5 millions de dirhams, somme qui représente le cumul des primes de la Champion’s League africaine, de la Coupe du monde des clubs et ses indemnités de départ.

Juste après l’annonce de son départ, les choses vont s’accélérer au club puisque le président va lancer une purge pour remettre le club sur les rails. Et ce sont les joueurs Mohammed Aqid, Abdeladim Khadrouf, Reda Hajhouj, Youssef Rabeh qui sont les premiers à être débarqués officiellement de l’effectif.

Quant à Brahim Nekkach, qui est en fin de contrat, il n’a pas vu son bail renouvelé. Daho Nicaise a été prêté au Racing de Casablanca, alors que l’avenir d’Abdellatif Noussair et du gardien Zouhair Laaroubi sera décidé dans les jours qui viennent.

«Devant le constat amer que le club était à la dérive, nous avons pris de mesures douloureuses, mais responsables pour protéger les intérêts du Wydad», a déclaré Said Naciri à une radio nationale, tout en rappelant que le nom du nouveau coach du Wydad sera dévoilé dans quelques jours.

Posté le 11/01/2018 à 22h40 Par Fayçal Ismaili