Formulaire de recherche

Fès : un arbitre siffle la fin du match au moment où la balle franchit la ligne de but

Ligne de but

© Copyright : DR

Posté le 18/04/2017 à 00h27 par Mohammed Ould Boah (Mise à jour le 18/04/2017 à 01h56)

Kiosque360. Dans le duel des extrêmes de la Botola D2, opposant le Widad de Fès (15e) et le Rapide de Oued Zem (3e), c’est l’arbitre de cette rencontre qui a été l’homme du match. Il a donné le coup de sifflet final juste au moment où la balle franchissait, ou a franchi, la ligne de but. Oued Zem crie au scandale.

La 25e journée de la Botola D2 a été marquée par un fait insolite, ce week-end. Alors que le Widad de Fès, qui se bat pour le maintien en 2e division d’Elite, recevait le Rapide de Oued Zem, candidat à la montée en division 1, c’est finalement l’arbitre qui a été la vedette de ce match nul (1-1).

D’après une information rapportée par Al Massae dans son édition de ce mardi 18 avril, c’est à l’ultime souffle du temps réglementaire (90+6) que l’incroyable s’est produit. En effet, au moment même où la balle allait franchir la ligne de but du gardien fassi, battu, l’arbitre Noureddine Brahim a sifflé la fin du match. Le Rapide de Oued Zem a été ainsi privé du but de la victoire, de l’avis même de tous les spectateurs présents à la rencontre.

Ce refus a bien sûr entraîné de vives protestations de la part des joueurs et staffs du RCOZ, dont l’entraîneur, Mohamed El Bekkari, a failli perdre la raison, tellement il courait dans tous les sens sur le terrain en criant à l’injustice de façon hystérique.

Pourtant l’arbitre avait, en cours de match, accordé deux penalties au RCOZ, qui en raté un. Raison de plus pour les cotonniers de se mordre les doigts, en cette fin de saison où chaque point vaut son pesant d’or.

Posté le 18/04/2017 à 00h27 Par Mohammed Ould Boah