Filinfo

Botola

Aouzal ne veut plus de la présidence

© Copyright : DR
Alors qu'il devait prendre les rênes du Raja, Mohamed Aouzal a changé d'avis en se rétractant à quelques jours de la tenue de l'assemblée générale extraordinaire du club.
A
A

Président du comité provisoire, Mohamed Aouzal était fortement pressenti pour reprendre la présidence du club casablancais. Après une réunion tenue le 2 septembre, l'homme avait donné son accord... avant de se rétracter alors qu'il faisait l'unanimité.

L'homme a changé d'avis pour des raisons de santé, et selon nos sources, il proposera Jawad Ziyat pour le poste, lors de l'assemblée générale extraordinaire qui se tiendra ce jeudi à Casablanca. Cette semaine, le favori d'Aouzal a fait une sortie sur les ondes de Radio Mars pour faire valoir le travail effectué par le comité provisoire (transferts, règlement des dettes...). 

Jawad Ziyat pourrait effectivement être l'unique candidat à la présidence du Raja, et ce, malgré l'opposition de plusieurs adhérents. L'assemblée générale extraordinaire s'annonce longue et surtout bouillonnante. 

 

 

Par Nassim Elkerf
A
A

Tags /


à lire aussi /

Botola 22ème journée
Botola 22ème journée

Vidéo. Le Raja met la pression sur le WAC

Botola 22e journée
Botola 22e journée

Vidéo. Le Raja prend le dessus sur Tanger

Botola 22ème journée
Botola 22ème journée

Suivez en direct Raja-IRT à 16H


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Violence aveugle

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Azarou dans le rouge avec Lasarti

Redouane Jiyed, un habitué du derby

Primes aux athlètes contre obligation de résultats

Pourquoi le PSG n'y arrive plus

L'argent du sport fait polémique

Donor ouvrira pour le Wydad

Le derby casablancais attire du beau monde

Deux Africains en lice pour le Ballon d’or

La politisation du derby inquiète

Les litiges, ce n’est plus l’affaire de la FRMF