Filinfo

Botola

Après le départ de Hasbane, c'est le tour de Garrido

© Copyright : DR
Kiosque360. Les dirigeants du Raja de Casablanca veulent mettre fin au contrat de l'entraîneur espagnol à cause des derniers mauvais résultats.
A
A

Les derniers résultats du Raja pourraient coûter cher à l'actuel entraîneur du club, Juan Carlos Garrido. C'est en tout cas ce que rapporte le quotidien arabophone Assabah dans son édition du 10 mai.

Le comité provisoire présidé par Mohamed Aouzal, et qui gère actuellement le club, espère trouver un moyen pour mettre fin au contrat de l'entraîneur espagnol d'un commun accord. Les dirigeants du Raja éviteraient de payer les indemnités prévues en cas de rupture unilatérale du contrat, et qui seraient, selon le quotidien, de 4 millions de dirhams.

Le public ainsi qu'une partie des dirigeants des verts ont exprimé leur mécontentement ces derniers jours. Le club s'est éloigné du peloton de tête en course pour le titre, suite à une série de mauvais résultats alignés par les coéquipiers de Benhalib. Les poulains de Garrido ont même raté l'entame de leur aventure dans les phases finales de la Coupe de la Confédération africaine de football, selon le quotidien. C'est d'ailleurs à la fin de la rencontre face au Vita Club du Congo que le public a clairement exprimé son ras-le-bol, suite à un décevant match nul concédé à domicile, sur la pelouse du Complexe Mohammed V.

L'objectif actuel de Mohamed Aouzal et ses équipes c'est de négocier une rupture du contrat à l'amiable, et surtout avant le mois de juin. Une date à laquelle le club prévoit de tenir son Assemblée générale afin de présenter la situation du club et élire un nouveau président. Pour rappel, l'ancien président Saïd Hasbane, qui avait fait signer Garrido, a remis son tablier le 13 avril dernier.

Par Fayçal Ismaili
A
A

Tags /


à lire aussi /

Botola crise du raja
Botola crise du raja

Au Raja, les problèmes reprennent avant… la reprise

Botola Abdelaadim Khadrouf
Botola Abdelaadim Khadrouf

Khadrouf, cet ex-Wydadi qui crée une crise sur le bateau rajaoui

Botola Aouzal
Botola Aouzal

Mohamed Aouzal: "Hasbane croyait qu'il présidait le Real Madrid, et non le Raja"


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Les races n’existent pas

Cette France que nous aimons tant… haïr

Foot: l’esprit d’équipe

Et si on organisait notre propre Mondial?

les Lions encore arnaqués

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Kiosque

Les joueurs d'Al Hoceima expulsés d'un hôtel

WAC-Al Ahly bientôt reprogrammé

Le Raja défie Vita Club et Ebola

Super Mario ballotte en faveur de l'OM

Le WAC doit battre à nouveau les Sundowns

L'axe Casa-Rabat abritera les JA 2019

Budget négatif pour la RSB de Lekjaa

Patrick Mboma tacle Seedorf et Kluivert

Jawad Ziyat futur boss du Raja?

Nouveau challenge africain pour Sellami