Filinfo

Botola

Blessures, remontada et éliminations… le bilan de Zoran Manojlovic

© Copyright : DR
Zoran Manojlovic n’est plus l’entraîneur du Wydad de Casablanca. Le Serbe quitte son poste après 6 mois seulement sur le banc des Rouges, marqués par une série de résultats mitigés.
A
A

Jusqu’au weekend dernier, 6 clubs de Botola seulement n’avaient pas changé d’entraîneurs depuis le début de la saison: le FUS, l’AS FAR, le MCO, le MAT, l’OCS et le Wydad. Mais ce dernier a décidé ce lundi 13 janvier de suivre la mode en se séparant de son coach, Zoran Manojlovic.

Les champions du Maroc en titre et le Serbe se sont séparés à l’amiable après une réunion tenue ce matin au complexe Mohamed Benjelloun. L’ancien coach du Primeiro de Agosto aura passé moins de 6 mois, mi-figue mi-raisin, à la tête du club casablancais.

Deux éliminations en deux Coupes
Après une saison 2018-2019 marquée par le 20e titre de champion du Maroc de l’histoire du club et une finale de Ligue des Champions perdue sur tapis vert contre les Tunisiens de l’Espérance de Tunis, les dirigeants des Rouges ont fixé comme objectif au Serbe une victoire en Coupe du Trône, trophée qui leur échappe depuis 2001, et en Coupe Mohammed VI (Coupe arabe des clubs champions, ndlr), dont la finale se jouera à Rabat en avril prochain.

Seulement, les coéquipiers de Brahim Nakach ont quitté rapidement les deux compétitions dès le stade des huitièmes de finale. Face à l’AS FAR (défaite 3-1) et contre le Raja (1-1 à l’aller et 4-4 au retour) après une remontada historique. Menés 4-1 à 15 minutes du coup de sifflet final, les Verts ont réussi à marquer 3 buts pour se qualifier en quarts de finale. Une élimination qui a failli précipiter le départ de Manojlovic. Mais devant le soutien du public au Serbe, Saïd Naciri lui a réitéré sa confiance, changé les membres de son staff technique (les entraîneurs adjoints Adnan Hodzic, Moussa Ndao et Fouad Sahabi, ainsi que le préparateur physique tunisien Manaf Nabi) et sanctionné certains joueurs (Mohamed Nahiri, El Asbahi et Yacine Kharroubi), comme l'entraîneur le souhaitait.

Le WAC ne fait plus aussi peur en Botola…
Ces décisions ont pesé sur un effectif wydadi ravagé par les blessures. Au total, 14 joueurs se sont blessés depuis le début de cet exercice 2019-2020. certains cas ont coïncidé avec des matchs importants, tel le derby en Botola (perdu 1-0) que le Wydad a dû jouer sans défenseurs centraux de métier après la blessure de Dari et le forfait de Comara, alors qu’un Nahiri aurait bien pu remplir ce vide.

À lire aussi: Zoran Manojlovic et le Wydad, c’est terminé!

Les blessures à répétition ont handicapé les Rouges qui n’ont remporté que 7 victoires en championnats en 11 matchs, perdu 2 autres (contre le Raja et la RSB au complexe Mohammed V) et été tenus en échec à deux reprises par le Mouloudia d’Oujda et la Renaissance de Zemamra, fraîchement promue cette saison. Avec ces résultats, le Wydad de Zoran se retrouve  quand même deuxième à quatre longueurs de Berkane. 

… ni en Ligue des Champions
Même sur la scène africaine, les Rouges ne sont plus craints. À l’exception du premier tour, où ils ont battu les Mauritaniens du FC Nouadhibou à l’aller comme au retour (0-2, 4-1), les hommes de Manojlovic n’ont pas brillé. En quatre matchs de poules, le WAC n’est que deuxième (6 points), derrière les Sud-africains du Mamelodi Sundowns (10 points), dans un groupe pourtant à sa portée avec une USMA, gangrenée par une crise financière sans précédent, et un modeste Petro Atlético (Angola).

Au total, Zoran Manojlovic aura dirigé 22 matchs du Wydad, remporté 11 victoires pour 3 défaites et 8 nuls. Au delà du bilan comptable, c'est sa capacité à sublimer son groupe pour atteindre les objectifs ambitieux du club, qui semble l'avoir poussé vers la sortie.

Par Mohamed Yassir
A
A

Tags /


à lire aussi /

Botola FUS de Rabat
Botola 12e journée
Botola 12e journée

Direct: Raja-MCO à 19H

Botola FUS de Rabat

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous